La Justice de France serait-elle devenue VOLEUSE de citoyen-ne-s intégres ?

 

IMG_3260.JPG

Consignation Partie civile : 5000 euros ... olé !

 

Bonjour mes ami-e-s and Co.

Si vous lisez un peu ce blog, vous savez que mon ami Charles a sauvé trois fois la vie de son papa Alexandre, alors que ce dernier était en Ehpad (1 et 2).

De ce fait, mon ami Charles a porté plainte contre les deux médecins qui s'occupaient de la santé de son papa dans l'Ehpad 1, pour "mise en danger de la vie d'autrui". 

En effet, le pauvre Alexandre était traité pour une maladie qu'il n'avait pas, et non traité pour une maladie qu'il avait. Preuves écrites à l'appui.

Evidemment, avec de telles méthodes, Alexandre a failli mourir, et Charles l'a vite repris chez lui pour le protéger. C'était il y a 14 mois. 

La plainte fut classée sans suite par le Procureur de la République. Dont acte.

Charles s'est porté Partie civile.

Le Doyen des Juges d'Instruction lui a demandé ses trois dernières déclarations d'impôts, puis a fixé la "consignation" à 5000 euros.

Ce n'est tout de même pas du pipi de chat ! Car Charles ne manque de rien mais n'est pas riche.

Charles a donc cassé sa tirelire Livret A et fait un chèque de 5000 euros le 13 février 2018.

 

IMG_3262.JPG

 

Lequel chèque ne tarda pas à être débité de son compte-courant, le 23 février 2018.

 

IMG_3264.JPG

 

"On" aurait pu garder ce chèque à la "consigne" sans le toucher. Vous ne trouvez pas ?

D'autant que ce sont Charles et surtout Alexandre qui demeurent les victimes (preuves écrites à l'appui).

Résultat : Charles n'a plus ses 5000 euros depuis plus de 5 mois (et ce n'est pas fini !), ne peut donc plus les faire fructifier (perte sèche), tandis que la Justice se frotte les mains avec ces 5000 euros, placés qui lui rapportent des intérêts, ou déjà dépensés ?

N'est-ce pas du VOL pur et simple ?

Pourtant, la Justice est un service public, financé par les impôts des citoyen-ne-s, donc ceux de Charles et Alexandre.

A bientôt car ...

A SUIVRE ...

IMG_3256.JPG

 

Oh, c'est nauséabond de ce côté; allons respirer plus loin ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.