Médecins tueurs = "médicides", rimant avec sordides.

IMG_3295.JPG

 

Bonjour mes ami-e-s et Compagnie.

Vous allez bien ? 

Si oui, youpi. 

Si non, solidaires soyons.

Car en ces temps-là, parfois tant an-empathiques, nous devons nous serrer les coudes.

Sur la photo ci-dessus, nous pouvons découvrir avec étonnement qu'un médecin traitant s'est déplacé deux fois un 1er janvier pour voir un vieux patient (c'était Alexandre dans l'Ehpad E), et a tarifé deux fois 33 euros. Olé !

Sur la photo ci-dessous, nous réalisons que le même médecin traitant ne s'est pas ennuyé en avril, tout en massacrant Alexandre, toujours dans le même Ehpad E ... Olé, deux fois.

 IMG_E3298.JPG

 

Bref, le vieux avait intérêt à ne pas mourir tout de suite, et à rapporter un maximum avant de décéder.

Car ne pas traiter correctement un asthmatique très âgé et le traiter pour une insuffisance cardiaque qu'il n'a pas, c'est l'amener vers une mort "à petits feux rentables" assurée.

Donc néologisme à mettre dans le dictionnaire = médicides = médecins tueurs sordides, utilisant les moyens de la médecine moderne pour "caedere", moyennant monnaie.

http://www.majstro.com/dictionnaires/latin-francais/caedere

Que fait donc le Conseil de l'Ordre des Médecins ? Il couvre les médicides ? 

Mort bleue !

IMG_3293.JPG

La lune était bien jolie et discrète ce matin, là où je me repose ! 

Résilience à toute épreuve ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.