Trumpland, premier jour

« Happy hour jusqu’ à minuit: venez noyer votre chagrin des élections » indiquait hier le bar de ma rue dans un quartier de Manhattan qui a voté à 80% démocrate...

th
« Happy hour jusqu’ à minuit: venez noyer votre chagrin des élections » indiquait hier le bar de ma rue dans un quartier de Manhattan qui a voté à 80% démocrate. Un pronostic qui n’avait pas échappé à la rue, tant cette campagne toxique avait un goût amer, quelque soit le bord politique où on se place. Même la victoire des Cubs de Chicago ou le marathon n’arrivaient pas à effacer la lassitude et l’anxiété qui se lisaient sur les visages depuis des semaines. « Qu’on en finisse, quelques soient les résultats de ces élections » lâchait hier dans un magasin une vendeuse noire résignée. Quelques heures auparavant, le QG d’Hillary Clinton avait annulé l’autorisation de feux d’artifices en cas de victoire. 

La chronique de cette défaite annoncée, que seuls les experts n’ont pas vu venir, était pourtant contenue toute entière dans la candidature d’Hillary Clinton, malgré la bonne volonté de l’électorat féminin et des minorités ethniques de lui accorder une seconde chance. Dans le Bronx, des foules majoritairement féminines faisaient encore la queue pour voter jusqu’à 9 heures du soir. 

Cette sanction est également un cuisant échec pour Obama. Le voeu pieux d’une société "post-raciale" a été cruellement démasqué par les discours racistes et xénophobes de Trump. Les doctes discours du professeur de Harvard, ont été balayés par les slogans simplistes, haineux et mensongers d’un marchand de béton. Et la défaite politique est totale pour le parti démocrate qui n’a pas tenu compte de l’émergence d’un discours de classe et d’une critique du capitalisme portée par Bernie Sanders.

Aujourd’hui, on croisait beaucoup de mines déconfites à New York, des regards un peu honteux, des solidarités muettes, et bien peu de triomphalisme. Sans illusions, les électeurs s’en sont remis à Donald Trump pour secouer un systeme politique sclerosé. Une nouvelle séquence qui débute, - et risque de se prolonger - dans la douleur…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.