Agnès Lenoire
Abonné·e de Mediapart

27 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 févr. 2019

L’intelligence artificielle peut-elle préjuger de la valeur d’un livre?

En Allemagne, la startup QualiFiction de Gesa Schöning propose aux éditeurs un logiciel pour les aider à faire le tri dans la masse de textes qu'ils reçoivent. Un risque que les éditeurs munis de cet outil ne publient plus que du standard. Que deviendra alors la liberté et l'audace, inhérentes à la littérature ?

Agnès Lenoire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les maisons d’édition sont submergées de manuscrits/tapuscrits à lire et à sélectionner ; 2% seulement seront publiés. Une masse énorme de titres reste donc au bord de la route, avec, parmi eux, peut-être des pépites littéraires. Les éditeurs redoutent ces « ratages », ces échecs qui mettent à mal la nature même de leur métier : découvrir les meilleurs écrivains. Certains de ces ratages sont historiques : Du côté de chez Swann, de Marcel Proust,  refusé par Gallimard en 1912, récupéré par Grasset en 1913, mais à compte d’auteur. À l’époque, la fiche du membre du comité de lecture de Gallimard mentionnait que page 62, le passage sur l’infusion de tilleul était interminable et justifiait d’écarter le manuscrit. Il s’agit pourtant de l’épisode de « la madeleine », devenue si célèbre par la suite !

En Allemagne, la startup QualiFiction a développé un logiciel d’intelligence artificielle (IA) destiné à aider les éditeurs à faire un premier tri. Il est proposé en allemand et d’ici peu en anglais. Peut-il être vraiment efficace ? Il aura une multitude de données à ingérer pour analyser chaque ouvrage puis attribuera un « bestseller score ». Parmi les paramètres pris en compte, il y aura, entre autres,  le sujet, genre, intrigue, éléments de suspense, éléments de réflexion, critères sur les personnages,  mais aussi structures narratives, et éléments stylistiques (longueur et complexité des phrases, diversité du vocabulaire). Saisissons-nous de ces derniers critères et reprenons l’exemple du refus de Proust par Gallimard. Aurait-il été sélectionné en 1912 si Du côté de chez Swann avait été passé à la moulinette de l’IA ? Il est malheureusement très probable qu’il aurait été écarté tout aussi vite. Car QualiFiction aurait eu vite fait de s’apercevoir que Proust manie des phrases très longues, parfois complexes, et ce de manière récurrente à travers les sept tomes de La recherche.

Et s’il avait pu échapper à cette première sanction, il aurait été rattrapé par la construction de son roman, car le logiciel s’intéresse aussi à la structure et à la dramaturgie, qu’il compare à d’autres titres à succès déjà publiés. Les livres retenus par l’IA devront-ils rentrer dans le rang de leurs prédécesseurs appréciés ? Quand on sait l’innovation qu’a représentée la narration proustienne – faite d’allers et retours audacieux entre le « je » et le « il »,  de ponts jetés entre le passé et le présent très fréquents, d’une construction en tiroirs assez déroutante - on se dit qu’il aurait été  jeté rapidement !

Alors, quoi, l’IA nous privera-t-elle d’un futur Marcel Proust ? Ou saura-t-elle réellement évaluer le talent novateur, le jamais-lu ? Les maisons d’édition prendront-elles encore quelques risques ? Avec l’IA comme outil, elles iraient vers un nivellement qualitatif  des publications.  Je ne suis pas optimiste, je pense que la diversité éditoriale, avec ses inconvénients, est garante de la présence de ces fameuses pépites littéraires, proustiennes ou non.

Sources : Lettres numériques

Divertir ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal — Libertés publiques
« Une gestion exclusivement policière de la crise sanitaire »
« La logique aurait voulu que les autorités adoptent une approche sanitaire et sociale » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, pointe la professeure de droit public Diane Roman, qui regrette que, « désormais, tout se résolve en termes de mesures policières ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin