DAX : Une secte au sein de la municipalité? L'Aficion Dacquoise s'interroge.

 

Au départ, la descente d'un commando « anti-corrida » 

Tout c'est accéléré ces derniers jours.

Au départ, la descente d'un commando « anti-corrida », venu essentiellement de Paris et de Belgique, qui a défrayé la chronique en montant violemment à l'assaut de la toute petite arène de Rion-des Landes, petit village Landais perdu au milieu des pins.

Malgré les dires des uns et des autres, aucune violence policière (les vidéos en témoignent), mais par contre un commando particulièrement bien organisé, de façon presque militaire, projetant des barrières métalliques, et envoyant des fumigènes sur le public, sur les jeunes apprentis toreros,mettant leur vie en péril, au risque d'enflammer les arènes en bois de Rion-des-Landes et de provoquer un véritable drame. Les bûchers de l’inquisition n'étaient pas loin. Selon de nombreux témoins, des petits enfants sont poursuivis, traités de sadiques, d'assassins, de sanguinaires par Jean Pierre Garrigues responsable du CRAC (Comité Radicalement Anti Corrida) ; C'est donc avec un sentiment d'agression et de terreur que se sont réveillées les Landes, lundi 26 septembre 2013.

Les ramifications et les accointances de nombreuses organisations « animalistes »

Il n'en fallait pas plus pour que quelques jours plus tard, solidarité « sudiste » oblige, une page facebook, « Anti anti-corrida », reçoive l'audience de plus de 3000 personnes en seulement 3 jours. Grâce aux renseignements d'un Gardois et d'un Landais, ces dernières découvraient avec effarement les ramifications et les accointances de nombreuses organisations « animalistes ».

Au diable les scrupules, c'est le site d'une organisation de défense des animaux(reseau-ethique.org) qui fournira les premiers éléments à charge. En voici un petit échantillon :

 reseau-ethique

« On peut retrouver ici, autour de jp garrigues, président du CRAC, nathalie krier (nath animaliste sur facebook) avec les autres membres du bureau du CRAC tout sourire dont jérôme lescure (auteur du controversé A.L.F le film – article ici ) :

Il faut rappeler que cette personne fait partie du groupe fasciste 3ème voie dont un des membres (ami lui-aussi de nathalie krier) à tué un jeune de 18 ans (voir article ici).

Le CRAC a depuis un bon moment laissé la porte ouverte aux fachos de tous bords en organisant des manifestations unitaires aux cotés de la fondation de bardot la facho.

Voilà le résultat des infiltrations de l ’extrême-droite la plus radicalement violente que connais notre pays. : Des fachos décomplexés qui n ’hésitent pas a porter en héros le meurtrier d ’un jeune tué pour son engagement militant antiraciste et antifasciste. »

 

Au delà des contrevérités énormes, des amalgames, des diffamations, des défenseurs de la cause animale, mises en avant par « Anti  Anti-corrida  », les internautes faisaient également connaissance avec certains mouvements inquiétants ayant participé à la manifestation de Mimizan et probablement de Rion-des-Landes comme par exemple Animavie, ou encore le Mouvement Black Angels ami et allié d'ALF (Animal Libération Front) qui se présente comme un mouvement ouvertement violent :

 

1170910_675648579114190_878055188_n.jpg

«Renseignement , investigation , action ... Des mots dignes de l'armée . Normal , car "Black Angels" sont les nouveaux soldats de la cause animale .
Mission
: Sauver , Protéger , Défendre et Combattre pour la cause animale
Présentation : Le mouvement Black-Angels a été créé en France par Aska , Zack , David , Jérôme et Booba en 2010 »

et plus loin :

« "Solidaire , face a la souffrance animale et la répression Afioc , [ndlr : Aficionados dans le langage animaliste] le Black-Angels opère de manière a déplaire . On ne s'arrête pas devant les barrières ou les renforts militaire .Réplique avec des bouteilles de bière , rempli de "sans plomb" » 

 

Deux élues dacquoises dans le camp animaliste

Bien que très inquiétant, tout ceci aurait pu être rangé, dans les mémoires, au rayon de la descente ponctuelle d'une horde barbare venue du nord.

C'était sans compter sur la perspicacité des animateurs d'Anti anti-corrida qui débusquèrent l'information qu'une élue Dacquoise de la majorité, Sylvie Laulom, prenait ouvertement position, sur le site du CRAC, dont il est question plus haut, en faveur des manifestants de Rion-des-Landes dénonçant à mot couvert des violences policières et jugeant les aficionados comme des «  prédateurs de salon, ou qui essayent de le redevenir un temps par substitution pour combler un grand vide intérieur, [et qui] ont l’impression de se sentir plus "vivants" alors qu’ils sont envahis de ce spectacle barbare, sadique, humiliant. ».

Scandalisée par cette déclaration, l'aficion Dacquoise (ici la majorité de la population) n'était pas au bout de ses peines puisque le lendemain une manifestation anti-taurine était annoncée pour le prochain festival « Toros y Salsa » début septembre.

Toujours plus fort, Anti anti-corrida dévoilait qu' Isabelle Nail-Arrouy, également conseillère municipale de Dax, annonçait sa participation à la manifestation de Dax en tant qu'élue... avec son amie!

 

Arrêtons nous un instant pour essayer de comprendre qui sont ces deux élues de la majorité.

Sylvie Laulon, astrologue

Sylvie Laulon est astrologue, elle anime des ateliers astrologiquesdans le Sud Ouest de la France et donne des consultations particulièresde « visu » ou par téléphone. On apprend sur sa page facebook qu'elle vient d'effectuer une initiation d'Amitabha, Beru Khyentse Rinpoche (je sais pas ce que c'est mais que les augures me soient favorables), qu'elle se dit écologiste et bouddhiste.

Isabelle Nail-Arrouy, analyste Jungienne

Quant à son amie Isabelle Nail-Arrouy, elle exerce la profession de psychotérapeute dont on sait que la loi Accoyer, la réglementant, qui avait pour but originel de lutter contre les charlatans et faux thérapeutes, et de prévenir les dérives sectaires n'a fait que réserver l’usage du titre à un certain niveau de diplôme sans résoudre le problème.

Isabelle Nail-Arrouy se présente aussi sur son site comme analyste Jungienne !

So qu'es aco ? Diront mes compatriotes Gascons.

Et bien disons que la MILS (Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes) avait cité comme « sectes » dans son Rapport 2001, l'approche jungienne, même si les choses ont évolué depuis du fait de différentes pressions.

Mais ce n'est pas tout : Isabelle Nail-Arrouy sur son blog fait l'apologie de la psychogénéalogie !

So qu'es aco ? Me diront encore mes compatriotes Gascons.

Et bien « la psychogénéalogie et le risque de faux souvenirs fracturant la famille peuvent faire l'objet de dérives que l'on retrouve dans certains mouvements sectaires (théories aboutissant à la séparation de l'adepte de sa famille pour rejoindre tel ou tel groupe rassurant, "protecteur"). Ces risques ont été signalés dans le rapport 2007 de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) ».

Pas de réaction officielle de la Mairie

Mais me direz-vous, vous mes amis ,Gascons et non Gascons, Français quoi, Républicains, laïques, cartésiens je l'espère : que faisaient ces braves dames sur une liste de gôche ?

Et bien là je suis bien embêté pour vous répondre !

Et le Maire ? Il est au courant ? Qu'est-ce qu'il dit le Maire ?

Tout ce que je puis vous dire, c'est qu'il est au courant de la « dissidence » depuis au moins le 6 août dernier puisque Isabelle Nail-Arrouy regrette, à cette date, sur sa page facebook que les RG (elle ne sait pas que ça a changé) aient informé M. le Maire.

Mais par contre pas de réaction officielle ! Et les Dacquois ont du mal à comprendre que samedi prochain une partie du Conseil Municipal aille à la corrida, pendant qu'une autre se rendra à la manif. Car qui ne dit mot consent !

La corrida, inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France, ici, c'est sérieux et cela vaut bien un bulletin de vote.

En attendant si tous ces groupuscules, maniant populisme et obscurantisme, ne sont pas étroitement encadrés par les pouvoirs publics, on peut craindre le pire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.