Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

55 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 déc. 2021

Moi, française anticolonialiste, je ne suis pas fière ce soir

À l'écoute de l'allocution du président de la république ce jour, j'écris ce billet d'humeur…

Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Moi, citoyenne française anticolonialiste, je ne suis pas fière ce soir

L’allocution du président de la république française ce soir, à propos du référendum « tronqué* »  qui vient de se dérouler, me remplit de honte.

(* dixit un jeune issu d’une union mixte caldoche-kanak qui expliquait sur NC1e pourquoi il n’irait pas voter)

Le non l’a emporté ! quelle surprise !!! Même les sondages pour une fois ne se seraient pas trompés. Mais il n'y en a pas eus. Pas la peine, le résultat était connu…

En effet, la victoire du non quand seuls les partisans du non ont participé, quelle victoire ! Plus de 56 % d’abstention, moins de 44 % de participation dans les résultats encore provisoires… 80 938 votants se sont exprimés, 78 517 pour le non et quelques 2 755 oui.

Il n'y a vraiment pas de quoi crier victoire comme le font les Loyalistes et Macron ce soir. C’est un résultat digne d’une république bananière.

Comme si le résultat n’était pas connu d’avance. La seule inconnue était le taux de participation/abstention.Et il est de taille : 56% des électeurs n'ont pas voté (et cela notre président n'en parle pas, cela ne concorde pas avec le ton de son discours!)

Et dans ce discours d’autosatisfaction, Macron, sans honte, surfe sur le vocabulaire kanak, pas n’importe lequel, celui d’Ouvéa… Respect et humilité !

« J'accueille la réponse de la Nouvelle-Calédonie avec respect et humilité. »

Et ces termes scandent son discours… Un véritable mépris pour les Kanak.

Il se fout de nous ! Il se fout des Kanak…

Il est « fier de ce cheminement inédit et pacificateur » avec « trois fois non à l’indépendance » ?

C’est faire fi du fait que les indépendantistes n’ont pas participé et que plus de la moitié des électeurs n’ont pas voté et une petite minorité est quand même allée « oui ».

Il parle d’une période de transition qui « s’ouvre qui est libérée de l’alternative binaire entre le oui et le non », comme si c’en était fini de la revendication d‘indépendance…

Il va consulter pour une « organisation politique conforme aux résultats des 3 consultations »…« mais les discussions à venir ne pourront se limiter aux institutions ». Et donc ?

« les Calédoniennes et Calédoniens ont décidé de rester français, ils l’ont choisi librement », mais pas 56% de l’électorat…qui s'estvolontairement abstenu en très grande majorité.

« ce soir, la France est plus belle car la Nouvelle-Calédonie a décidé d’y rester ! »

« La France est fière d’être votre patrie. Elle renouvelle pour vous ce soir son engagement à vous protéger »…

Et le peuple premier, les Kanak, sont-ils fiers ce soir ? Et tous les indépendantistes, quel que soit leur origine, sont-ils fiers ?

Ils ont fait preuve d’un calme sans commune mesure durant le déroulement de ce scrutin honteux, malgré le non-respect du deuil en maintenant ce jour de vote.

Moi, je me sens bafouée, niée. J’ai honte d’appartenir à cette république qui nous ramène tant de temps en arrière, au bon temps du docteur Pons et de son référendum de l’époque. Et il nous parle de cheminement inédit et pacificateur ? Mais tout est en KNC un éternel recommencement.

Il n’y a que la météo qui semble tenir compte de l’état d’esprit qui doit régner dans plus de 50% de l’électorat : « Avis de dépression demain, ça ne s'invente pas » me disait par mail un de mes interlocuteurs indépendantiste en KNC.

Salutations anticoloniales

Isabelle Leblic, 12 décembre, 15h (heure de métropole)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT