COMPTONS D’ABORD SUR NOS PROPRES FORCES !

Nous célébrons aujourd’hui le retour de l’ennemi public n°1 ! Un anarchiste et, qui sait, agent double lié à la Poutinerie. Certains Media ne pouvaient louper un thème aussi prometteur. Un réveillon qui se termine en rixe, c’est rarissime comme chacun sait. les gendarmes bien inspirés ne pouvaient manquer d’y mettre leur grain de poulet…Et la réforme antiretraite ?

Laissons donc momentanément de côté les aventures de Fantômas, prétexte entre autres à la remise en cause du statut de réfugiés, à la remise en cause des droits de la défense. Tant et si mal que l’avocat du nouveau Diable se voit infliger un procès d’intention par une soi-disant journaliste de BFM.[1] Laissons un court instant les blattes déblatérer…

 Laissons de côté, du même coup, les guérilleros « insoumis » à leur feu nourri d’amendements auquel répond le tir d’artillerie qui annonce le recours possible au fameux 49-3.

Notons au passage la dernière pensée philosophique de Martinez : « Quand on est ministre, on est ministre » pour déplorer le départ de madame Buzyn de son ministère anti-santé. Nous avons juste envie de lui répondre «  quand on est dirigeant syndical, on est dirigeant syndical » et non chevalier de la table ronde macronienne et de la conférence de financement Macron-Berger.

 Toute la gauche devrait se réjouir des défections en vol de Griveaux et de Buzyn, allongeant la liste sans fin des ministres éjectés depuis juin 2017.  Griveaux bavant que les gilets jaunes étaient « la peste brune ». Buzyn qui après mesdames Touraine et Bachelot asphyxie les hôpitaux, renvoie les patients entre centres de « soins de suite » qui exigent de bonnes mutuelles et sont  des cliniques privées avec de gros actionnaires. On passe de l’hôpital aux cliniques à fric comme on bascule de Pôle emploi au RSA. Du coup, tous les chiffres mentent.  De son côté, l’INSEE trafique l’indice des prix en plaçant hors de leur champ le logement et le tabac. Mais, le tabac, c’est tabou. On lui attribue derechef 90% des cancers, comme si une grande partie des cancers n’étaient pas provoqués par la pollution urbaine, par les produits que nous inhalons tout au long de la vie professionnelle dans les usines, sur les chantiers.

 La gauche est censée être en première ligne pour appeler l’attention contre tout ce qui agresse, nous et nos bronches, nous et notre pouvoir d’achat, nous et l’avenir de la nouvelle génération, nous et le système de retraite ?

 La réforme de retraites est-elle déjà votée ? Non ! Pour la défaire, les avocats se battent comme des lions ! Des milliers de syndicalistes sont vent debout pour son retrait total. Dans le même temps, des fermetures d’usines Renault sont annoncées[2].  L’intersyndicale d’en haut, Martinez en tête, continue donc à alterner « temps forts » et palabres avec les « réformateurs », qu’il pleuve ou qu’il vente.

 Mais, nombre d’intersyndicales de base n’en démordent pas. «  Retrait du projet de loi Macron ! Non au démantèlement de la Sécu ! » s’insurgent les fédérations CGT- FO- Solidaires- CGC de la Sécu. Ce faisant, elles révèlent un aspect du projet de loi organique[3] de Macron qui n’a guère été expliqué et qui touche tous les salariés. Ce communiqué intersyndical dit :

«  Il prévoit la fusion de la CNAV et de l’AGIRC-ARRCO dans une Caisse nationale de retraite universelle et la création d’établissements locaux, faisant ainsi disparaître l’ensemble des CARSAT (…Service social, AT/MP, Prévention…)  et des Caisses de retraite complémentaire avec leurs missions actuelles »

 L’intersyndicale de la Sécu enfonce le clou : « Une seule exigence : le retrait de ce projet de loi dans son intégralité ! »

 Il est encore temps de défaire ce projet de loi infâme. Dans cette voie, le devoir des têtes de confédérations est de cesser immédiatement de négocier ce plan de destruction des retraites et de toute la sécu. La négocier, c’est l’accepter !

 Comptons d’abord sur nos propres forces !

 A débattre et à suivre. N’hésitez pas à recommander ou à commenter cet article s’il vous a plu ou pas  et à suivre notre blog. Merci de l’avoir lu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] https://www.huffingtonpost.fr/entry/juan-branco-signale-son-interview-sur-bfmtv-apres-ce-face-a-face-tendu_fr_5e4aa5e3c5b64ba29752d3a1

 

[2] https://www.rtl.fr/actu/conso/les-infos-de-18h-renault-des-usines-menacees-de-fermeture-les-salaries-inquiets-7800096109

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_organique_en_France

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.