MACRON, L’ÂNE À THÈME

point du Jour du Vendredi- le 30 oxtobre 2020

Cette fois, nous ne parlons pas de Mélenchon et nous ne parlons pas des attentats hybrides. Nous parlons principalement du Prince Emmanuel 1er .

Sir Emmanuel 1er est issu de la branche orléaniste de la Royauté, la même que Louis-Philippe, politiquement s’entend. Il n’en a pas moins du sang de navet dans ses veines, comme dans sa déveine, et non du sang bleu. Il mériterait même d’être traduit devant la C.P.I de La Haye après tant de vilenies.

En Mars 2015, Christiane Taubira avait qualifié les propos de Darmanin de « déchets de la pensée »[1]. 5 ans après, nous sommes devant une déchetterie qui déborde de tant de vallsistites, de macronites, et de salomonélose.

A tout le moins, nous pouvons dire que Macron est culturellement vide. Michel Rocard nous avait prévenu : Valls et Macron ne connaissent rien de l’Histoire et du « récit national ». Juste après, Rocard mourrait.

Laissons Valls de côté, d’ailleurs, il y est déjà, ce qui le rend d’autant plus fétide et haineux. Nos pensées vont d’abord aux victimes des crimes commis à Nice et Avignon et à tous leurs proches.    

S’agissant du crime perpétré à Avignon, vous noterez qu’en une heure, les medias du CAC40 l’avaient déjà oublié. Seul, Mediapart le relate, ce n’est pas un attentat puisque que cet acte infâme a été perpétré par un « extrême droitiste » :

« Les premières rumeurs de la journée ont fait état d’un autre attentat islamiste, ce jeudi 29 octobre, du côté d’Avignon. Il n’en est rien. Selon les informations de Mediapart, l’homme de 33 ans qui a été abattu par la police après avoir menacé d’une arme de poing un commerçant maghrébin portait une veste bleue siglée du logo « Défend Europe » du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire. Une information confirmée par le procureur de la République d’Avignon, Philippe Guemas »[2]

Qu’importe, les opposants de sa majesté s’inclinent de façon indécente, ils ont même été consultés en amont. Il n’en va du tout de même pour les libraires, pour les restaurateurs, les coiffeurs. La FNAC[3], devenue Fédération Nationale des Accapareurs Crédités, peut maintenant s’imposer comme Monopole du Livre en France. La FNAC échappe au confinement au mépris de la joie de lire. La colère va bien au-delà, du côté de celles et ceux qui n’ont rien d’autre que leurs bras, leur sueur et leur rire.

Le Parisien a filmé la manifestation nocturne des gens-qui-ne- sont- rien. (Voir la vidéo en notes de bas de page[4] ): des antifas et de vrais anarchistes et, en province, celles et ceux de Nantes révoltée, les amis de Steve Maia Caniço. Tous peuvent s’appuyer sur le soutien ou la neutralité bienveillante des riverains, partout où ils tracent.

 

Nous reviendrons la prochaine fois sur les mesures de confinage macronique à commencer par : réunions privées exclues, manifestations encore plus interdites mais aussi les préconisations de l’âne-à-thème.

Comme promis, nous n’avons pas moufté sur monsieur Mélenchon qui a montré sur la chaîne LCI qu’il est bel et bien  un fasciste.[5]

NOUS, LES GENS QUI NE SOMMES « RIEN », NOUS POUVONS DEVENIR « TOUT » !

Merci à tous les amis qui nous suivent, nous survolent, nous partagent, sur Mediapart ou FB

Beau week end à vous toutes et tous.

Amicalement vôtre.

 [1] https://www.rtl.fr/actu/politique/les-propos-de-darmanin-sont-des-dechets-de-la-pensee-humaine-repond-taubira-7776876353

[2] https://www.mediapart.fr/journal/france/291020/attaque-avignon-l-assaillant-portait-la-veste-d-un-groupuscule-identitaire

[3] FNAC : fédération nationale d’achat des cadres, créée en 1954 par André Essel et Max Théret, dans un esprit totalement différent de la FNAC d’aujourd’hui

[4] Le Parisien https://youtu.be/-4h4i7Qsang

 [5] Voir ici Mélenchon sur LCI, pour l’édification personnelle :  https://youtu.be/Sz5tu6OZQpU

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.