Harmenia

Comment du chaos de 1915 créer un élan de vie en 2015...

 Le 21 avril 2015, un concert unique a réuni à Paris l’Armenian world orchestra. Des musiciens et musiciennes d’origine arménienne, venus des quatre coins du monde, ont commémoré en musique le centenaire du génocide de 1915. Ces Arméniens et Arméniennes ont créé, le temps d’un soir, une harmonie sous la direction d’Alain Altinoglu.

Un événement unique qui permet d’évoquer le drame arménien et ses répercussions 100 ans plus tard via une création sonore métaphorique, vivante et musicale.

Harmenia se décline en 3 mouvements autour de Ciel à vif, l’œuvre musicale créée pour l’occasion par le compositeur Michel Petrossian. Progressivement, comme la genèse de Ciel à vif, les mots des témoins et de leurs instruments, comme les notes isolées, s’unissent, forment des portées.

21 avril 2015, théâtre du Châtelet © Alain Devalpo 21 avril 2015, théâtre du Châtelet © Alain Devalpo

Progressivement, les mots des témoins et leurs instruments, comme des notes isolées par le vent de l’Histoire, s’unissent, forment une mélodie ; une symphonie contemporaine.

Harmenia rend hommage au centenaire du génocide et à l’harmonie arménienne d’un soir. C’est une création sonore qui a capté la valeur symbolique de ce concert historique au théâtre du Châtelet et de l’émotion qu’il a suscitée.

Harmenia à écouter sur France Culture.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.