Journée de l'autisme tu parles

Je signale qu'il est possible de se faire une idée assez claire des déterminants génétiques de l'autisme dans un livre de François Ansermet et Ariane Giacobino. 

Autisme. Achacun son génome.

C'est un répertoire bref mais complet des impasses de la génétique, pour autant que cette discipline voudrait tout expliquer d'une entité clinique parfaitement introuvable : l'autisme. Voilà, oui, je sais, vous en connaissez un, et donc ça existe... Merci, mais je parle d'une entité clinique, c'est ça qui n'existe pas.

Sinon, ce matin, sur Inter, on se plaignait qu'il n'y avait pas assez de place pour les enfants "comme ça" dans les Centres...

J'aime bien l'expression, les Centres...

Enfin bon, ça bouge un peu, l'inclusion scolaire va bien finir par avouer ce qu'elle est et on va ré-inventer l'eau tiède : des lieux, des Centres...

Oui je sais vous connaissez des centres qui ne sont pas bien mais c'est pas de ça qu'il est question. Il est question d'inventer des Centres bien. C'est possible.

Merci

Bien

(afin d'éviter les trucs habituels sur l'autisme, la psychanalyse, la méthode ceci ou celà, je donne l'info, je ferme et je me sauve) 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.