Mon Plan Autiste

Souvent les enseignants, sollicités de manière autoritaire par les ministres successifs, cèdent à la pression et renoncent à se plaindre d'une tâche impossible : assurer la prise en charge des enfants présentant de graves troubles du comportement.

Il faut ne rien connaitre des enfants et plus particulièrement des enfants présentant des troubles de type autistique pour insister toujours sur cette foutue intégration scolaire. Les institutrices de maternelle, entre autres, souffrent en silence. Mais pourquoi en silence ?

Elles ont peur ! Peur de la hiérarchie et des collègues, peur des parents parfois. Alors elles obtempèrent. La souffrance je la constate lorsque je reçois en consultation celles et ceux qui souffrent de la combine imposée par les gouvernements successifs via les directives des recteurs. 

Bon, ça c'est une chose.  

Mais que font les journalistes, comment font ils pour éviter le constat de cette impossible "solution" scolaire des cas difficiles. Pourquoi couvrent-ils majoritairement la combine en nous présentant les "ravis" de toutes les crèches ? Mamans souriantes et enfants surdoués, instits enrichis par la "différence" etc... Les mêmes journalistes ne pourraient ils distraire un moment pour s'enquérir de la réalité du terrain et tout particulièrement de celui où se trouvent les "autistes" ?  

Voila un vrai premier plan autiste  : à mettre en route sans s'occuper de la MDPH ou d'autres bondieuseries :

1 Considérer les enfants au cas par cas, les éveiller au sens commun si possible, en mobilisant toutes nos convictions avec sincérité. C'est à dire sans a priori, sans mensonges non plus hein !

2 Ne pas refuser de changer d'avis en cours de route si tel ou tel enfant souffre de telle ou telle méthode

3 Oser exercer la pédopsychiatrie dans les IME.

4 Avoir un rapport régulier mais réaliste avec les parents.

5 Refuser l'ennui. S'intéresser à la tâche, ou alors changer de métier

6 Exiger le respect

 

Tant que la charte est respectée on peut laisser ouvert aux commentaires. Essayons..

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.