Autisme: l'espoir est dans le journal.

Depuis ce matin, l'autisme serait (je vous le fais court mais bien) en grande partie dû à une trop forte concentration de chlore dans les neurones du système nerveux central. Ce qui perturbe la conduction nerveuse. 

Les canaux ioniques chlore seraient gorgés de cet ion par défaut d'intervention de l'ocytocine, hormone présente chez la femme enceinte et particulièrement au moment de l'accouchement. Manque d'ocytocine, accumulation de chlore, autisme.

Expériences sur des souris bricolées façon "autistes", c'est concluant. Moins il y a d'ocytocine, plus il y a de chlore, plus "autistes" sont les souriceaux.

On passe aux humains. En double aveugle l'expérience montre que les enfants dont on favorise l'élimination du chlore par les diurétiques sont moins sujets à présenter des troubles autistiques que ceux qui ont reçu un placebo. 77 pour cent sont améliorés. En double aveugle. J'ignore si le fait d'aller uriner souvent (à cause des diurétiques) ne casse pas un peu le côté double aveugle, mais bon, admettons.

Ce qui est aussi TRES intéressant c'est que ce traitement, immense espoir, est lié à une anomalie (le chlore) qui est commune à d'autres affections neurologiques.

Ben alors...

Mais oui !

Et on nous en donne, dans la dépèche reprise par la presse, deux exemples de taille : l'épilepsie et les traumatismes craniens... 

C'est ça le plus intéressant, c'est le côté totalement non spécifique de cette anomalie. Cette affaire chlorée n'est pas négligeable, certes, mais elle ne concerne pas directement et de manière univoque la constitution d'une "maladie autistique" dont on aurait encore une fois trouvé la cause.

Mais les journalistes (euh... scientifiques), tôt le matin déjà, sur Inter, on entonné l'hymne à l'espoir à l'immense espoir !

 

(Je ferme pour éviter l'inventaire... les métaux lourds, les champignons intestinaux, le sillon temporal supérieur gauche, le cortisol, toute la bande des gènes candidat, les vaccins, les médicaments toxiques, les facteurs auto immuns, la caséine, les neuroligines ... ). On me signale à l'instant, ce soir du 7 février que sur TF1 ce serait plutôt l'intestin, le gros, qui serait en cause... Merci Claire Chazal. 

  En MP je réponds. 

  11 Mars :   Pujadas, avec un peu de retard, vient de nous servir, encore le chlore... Immense espoir prouvé par un reportage comme d'habitude. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.