alain Gillis
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

1 Éditions

Billet de blog 28 oct. 2016

alain Gillis
Abonné·e de Mediapart

Autrui, c'est difficile.

L'analyse existentielle est absente des débats sur les bonnes manières à adopter dans la pratique de la psychiatrie ? Ce serait pourtant comme un apport d'intelligence éventuellement capable de démoder les oppositions frontales. (Interrogation théorique, loin des tracas administratifs, on s'en excuse)

alain Gillis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il semble que depuis quelques temps l'idée de saisir les troubles mentaux par leur coincidence univoque avec des anomalies cérébrales, cette idée quasi fixe, ait pris un peu de plomb dans l'aile. D'autre part la toute puissance explicative des topiques et des mécanismes freudiens, cette puissance-là montre une certaine tendance à la modestie, voire même, parfois, à la repentance. On en avait probablement un peu trop fait avec les arrangements pulsionnels, au détriment du bonhomme, du sujet, du Dasein, toujours en salle d'attente, attendant d'être entendu, car parfois, il a mal.

Je regarde cette évolution et je m'étonne que jamais ne se pointe un troisième terme qui n'a rien d'exotique, qui ne vient pas de la côte ouest, qui est profondément européen, qui se détache de la psychanalyse calmement, sans en faire un drame et qui s'oppose depuis toujours au scientisme.  C'est  la Dasein analyse, ou l'analyse existentielle. Non, rien a voir avec l'église de ceci ou celà. C'est la mise en oeuvre des travaux de Husserl, Heidegger, Bergson, Sartre et d'autres moins universellement connus, dans le champ de la psychiatrie.

Cette approche compréhensive qui recommande de ne jamais s'éloigner du dire du patient, qui recommande un effort de compréhension ayant pour but de dégager (avec le patient) le sens des traits existentiels qui structurent sa présence au monde, et ainsi de favoriser des remaniements salvateurs, cette approche très rigoureuse, semble a priori disqualifiée. Ignorée plutôt. 

Je crois savoir pourquoi. C'est que ... c'est difficile.

Il est difficile de comprendre la constitution d'autrui, la difficulté de la rencontre, la différence de chacun, les arrangements existentiels particuliers. Il est plus facile de repérer des comportements, des structures typiques, de classer et de chercher, en s'écarquillant le point aveugle, la Cause. Quitte à la fabriquer d'urgence, le TDAH par exemple. Mais c'est qu'en cherchant, on finit par trouver, et de plus en plus souvent, que la Cause est un ensemble de facteurs, immense ensemble constitué de variables :  les tracas de la pensée ont pour origine l'existence même, laquelle est on ne peut plus multifactorielle. Ce qui oblige à envisager une psychiatrie au cas par cas. Décourageant ?

Pourtant, la base même de la psychiatrie la plus humaniste fut en grande partie l'oeuvre de praticiens qu'une telle conception ne décourageait pas : Minkowski, Binswanger, Blankenburg, Tellenbach...(C'est vrai qu'à prononcer leurs noms sont difficiles :).

En France, leur influence, (encore marginalement présente grâce à de grands anciens comme Oury) a été balayée par la psychanalyse galopante. C'est dommage parce que la difficulté de leur approche (phénoménologique) n'a rien d'un artifice maniéré.

Il n'est jamais trop tard pour reprendre la réflexion. On pourrait recommencer par un philosophe bien de chez nous, Henri Maldiney par exemple... Non ?

Alors on reprend son DSM, ses makatons et/ou son Abrégé de Psychanalyse. Et après on se dispute. Le patient attendra...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan