Les luttes feutrées de la FFF

Depuis toujours, la Fédération Française de Football est le cadre d'un affrontement entre football amateur et football pro.

Depuis toujours, la Fédération Française de Football est le cadre d'un affrontement entre football amateur et football pro. La FFF gère le football amateur mais aussi les sélections nationales, sélections composées de joueurs pros ou issus des centres de formation des clubs professionnels auxquels il convient d'ajouter le centre de formation de la FFF, l'institut national du football. Le football pro est lui géré par la LFP (Ligue du Football Professionnel). Le football pro revendique depuis longtemps un rééquilibrage entre football amateur et football pro au sein de la FFF, et chaque crise du football français est pour lui l'occasion de grignoter quelques parts supplémentaires d'influence.

Le fiasco de la Coupe du monde 2010 a conduit l'ensemble des instances dirigeantes de la FFF à démissionner en juillet 2010. De nouvelles instances dirigeantes intérimaires sont nommées dans l'urgence, avec comme président M. Duchaussoy, issu du football amateur, et comme vice-président M. Le Graet, président du club pro de Guingamp et ancien président de la LFP.

Ces instances intérimaires entament une réforme de la gouvernance de la FFF, avec notamment une augmentation des places laissées au football pro au sein du conseil fédéral, celles-ci passant de 21 à 37%, leur donnant ainsi une minorité de blocage au sein de ce conseil. Cette réforme est votée à la quasi-unanimité lors d'une assemblée générale en décembre.

Parallèlement, Duchaussoy a nommé un DTN (Directeur Technique National) intérimaire en octobre, François Blaquart, qui est confirmé à titre permanent dans ses fonctions en février. Blaquart est un ancien joueur amateur, qui fut adjoint d'entraineur dans les clubs pros avant d'entrer dans les structures fédérales en 1999.

Les élections à la tête de la FFF auront lieu en juin prochain et elles opposeront probablement M. Duchaussoy à M. Le Graet.

C'est dans ce contexte, qu'un enregistrement d'une réunion du mois d'octobre 2010 a été fourni à Médiapart au mois d'avril. Nul doute que M. Duchaussoy se retrouve très fragilisé par le scandale médiatique qui en résulte.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.