Le Monde tel qu'il va

ou L'autre monde qui vient

 

Pendant que la presse du monde entier s'interroge sur les pratiques sexuelles de DSK, après qu'en France une polémique aussi vite redescendue qu'elle fut montée en épingle sur les quotas dans le football, pendant que l'état s'échine à permettre l'exploration et l'exploitation des gaz de schistes tout en essayant de nous faire croire qu'il l'interdit, pendant que le Japon s'enfonce tous les jours un peu plus dans le désastre nucléaire, les autres mondes (ceux qui sont possibles) continuent leur petit bonhomme de chemin.

 

En Midi-Pyrénées, Tom et Léa voit enfin leur droit de choisir leur habitat et leur mode de vie reconnu par la justice.

 

Le camp de la Liberté, né à Toulouse en début d'année, militant lui aussi entre autre pour laisser le libre choix des possibles, continue à essaimer en parcourant tranquillement le sud de la France (aux dernières nouvelles, ils sont dans les Cévennes).

 

La mobilisation contre les gaz de schistes ne faiblit pas. Les populations écoutent de moins en moins les discours endormants de nos élites technocratiques.

 

En Tunisie et en Egypte, les révolutions victorieuses avancent. Nul doute que les embûches seront encore nombreuses, mais ils avancent.

 

Dans le reste du Moyen-Orient, la répression fait rage, l'issue est incertaine, mais cette répression n'éteint pas le feu qui couve.

 

L'Espagne est maintenant gagnée par ce frémissement, ce réveil des consciences. Ce réveil franchira-t-il les Pyrénées?

 

En ce dimanche midi, un petit pas de côté pour regarder le flot des informations qui nous arrive, remettre en perspective, faire le tri et dissocier l'important du futile.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.