Alain Joxe-Débat stratégique
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 nov. 2015

"ONU sans force, en panne de Paix et de démocratie", Après-demain, juillet 2015 , p. 23-26

Alain Joxe-Débat stratégique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"ONU sans force, en panne de  Paix et de  démocratie"

Publié dans la revue Après-demain, n° 35, (l'ONU)  juillet 2015 , p. 23-26

Bon de commande en ligne :  www.fondation-seligmann.org  (rubrique kiosque) le n° :  9 €

Résumé  -- L'Organisation des Natioons Unies   est devenue impuissante  contre les Entreprises Unies qui pratiquent une prédation globale sur des flux financiers informatisés  et délocalisés ; la paix,  seul intérêt commun à l’humanité entière ne peut plus  être sauvegardée par l'ONU, et ceci même si certaines nations  étaient réellement unies,  dans la mesure où  une "souveraineté des entreprises" en particulier financières, s'est substituée au sommet de la hiérarchie de la puissance , à la souveraineté des Etats Nations. Une classe,  la Grande Noblesse Rentière Globale, à peine unifiée en quatre groupes  (Chine US Euro Russie) vise la concentration des « profits sans limites » par une prédation globale,  pratiquée dans l'addiction financière électronique généralisée. La guerre contre la paix de soumission et  pour la paix globale a commencé par une offensive du système financier : 1°) sous une forme rationnelle, au centre riche : les pouvoirs d'Etat figent le dispositif démocratiques des compartiments nationaux ex-souverains  en circonscriptions sécuritaires ; 2°) sous une forme terrifiante, à la périphérie pauvre, des Etats tombent dans l'an-archie violente et les massacres inter-communautaires . Donc la nouvelle classe dominante, contrairement à la doctrine de Solon,  ne peut plus être maîtrisée par la loi démocratique de la Cité et,  monstrueuse ou sortie de la nature humaine selon Aristote, elle exigerait une intervention des dieux. Une religion oecuménique inhumaine du profit sans limites (la doctrine néolibérale de l'économie) tente concrètement de  réduire l'humanité à un  forme moderne de l'esclavage pour dette. Seules les religions oecumeniques prétendent encore s'y opposer mais par l'effort d'une violence vengeresse communautaire archaïque et criminelle ou par l'effort d'une foi dans l'amour et la justice -- paradigmes tous deux  inadaptées à l'affrontement  financier. Il sera indispensable pour créer une nouvelle ONU d'engendrer une nouvelle légitimité internationale ; cela  n'ira pas --  si l'on veut éviter la 3° guerre mondiale --  sans que surgisse politiquement des tribunaux transnationaux aptes à gérer une criminalisation des mœurs maffieuses de l'économie financiarisée globale. mœurs devenues normales, hors contrôle politique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Deux « Zouaves » condamnés pour l’attaque à Paris d’un bar antifasciste
Un an et demi après la descente du groupe d’ultradroite Les Zouaves au Saint-Sauveur, QG des antifascistes parisiens, Marc de Cacqueray-Valmenier et Bastien Dos Santos ont été condamnés à des peines de prison ferme pour violences et dégradations en réunion.
par Camille Polloni
Journal
Le fondateur de l’association Le Refuge et l’ex-directeur général mis en examen
Après les révélations de Mediapart en décembre 2020 sur les graves dysfonctionnements au sein de cette association LGBT, plusieurs plaintes avaient été déposées contre ses deux anciens dirigeants. L’ex-président Nicolas Nogier est mis en examen pour viol et agression sexuelle. Frédéric Gal, lui, est poursuivi pour deux faits de harcèlement sexuel.  
par David Perrotin et Youen Tanguy
Journal — Gauche(s)
« On n’a pas le choix, il faut croire aux urnes » : l’activiste écolo Alma Dufour rejoint Mélenchon
Ancienne chargée de campagne aux Amis de la Terre, l’activiste pour le climat Alma Dufour rejoint le parlement de l’Union populaire, en soutien à la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Elle explique les raisons de son passage du mouvement social au militantisme politique.
par Mathieu Dejean
Journal — Gauche(s)
À Strasbourg, Jadot et Mélenchon étrillent Macron
Les candidats insoumis et écologiste à la présidentielle ont mis en scène leur opposition au président sur la question européenne. Mais si Jean-Luc Mélenchon avance un contre-modèle clair, celui de Yannick Jadot, pour l’heure, semble moins lisible.
par Fabien Escalona et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT