"ONU sans force, en panne de Paix et de démocratie", Après-demain, juillet 2015 , p. 23-26

"ONU sans force, en panne de  Paix et de  démocratie"

Publié dans la revue Après-demain, n° 35, (l'ONU)  juillet 2015 , p. 23-26

Bon de commande en ligne :  www.fondation-seligmann.org  (rubrique kiosque) le n° :  9 €

Résumé  -- L'Organisation des Natioons Unies   est devenue impuissante  contre les Entreprises Unies qui pratiquent une prédation globale sur des flux financiers informatisés  et délocalisés ; la paix,  seul intérêt commun à l’humanité entière ne peut plus  être sauvegardée par l'ONU, et ceci même si certaines nations  étaient réellement unies,  dans la mesure où  une "souveraineté des entreprises" en particulier financières, s'est substituée au sommet de la hiérarchie de la puissance , à la souveraineté des Etats Nations. Une classe,  la Grande Noblesse Rentière Globale, à peine unifiée en quatre groupes  (Chine US Euro Russie) vise la concentration des « profits sans limites » par une prédation globale,  pratiquée dans l'addiction financière électronique généralisée. La guerre contre la paix de soumission et  pour la paix globale a commencé par une offensive du système financier : 1°) sous une forme rationnelle, au centre riche : les pouvoirs d'Etat figent le dispositif démocratiques des compartiments nationaux ex-souverains  en circonscriptions sécuritaires ; 2°) sous une forme terrifiante, à la périphérie pauvre, des Etats tombent dans l'an-archie violente et les massacres inter-communautaires . Donc la nouvelle classe dominante, contrairement à la doctrine de Solon,  ne peut plus être maîtrisée par la loi démocratique de la Cité et,  monstrueuse ou sortie de la nature humaine selon Aristote, elle exigerait une intervention des dieux. Une religion oecuménique inhumaine du profit sans limites (la doctrine néolibérale de l'économie) tente concrètement de  réduire l'humanité à un  forme moderne de l'esclavage pour dette. Seules les religions oecumeniques prétendent encore s'y opposer mais par l'effort d'une violence vengeresse communautaire archaïque et criminelle ou par l'effort d'une foi dans l'amour et la justice -- paradigmes tous deux  inadaptées à l'affrontement  financier. Il sera indispensable pour créer une nouvelle ONU d'engendrer une nouvelle légitimité internationale ; cela  n'ira pas --  si l'on veut éviter la 3° guerre mondiale --  sans que surgisse politiquement des tribunaux transnationaux aptes à gérer une criminalisation des mœurs maffieuses de l'économie financiarisée globale. mœurs devenues normales, hors contrôle politique.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.