Jacques Gaillot, Monseigneur Gaillot et la levée des brevets sur les vaccins.

la levée des droits sur la propriété intellectuelle des brevets et la fabrication des vaccins;

Jacques Gaillot m'a fait parvenir ce texte sur "LA LEVEE DES BREVETS". A discuter...

"Le président américain a pris une initiative historique en demandant la levée des brevets pour la fabrication des vaccins. Une fois de plus, Jo Biden nous surprend. Il est le premier à s'opposer au lobby des industries pharmaceutiques qui ont le droit exclusif de produire et de vendre leurs vaccins.

L'Union européenne est prise de cours. Pourra-t-elle parler d'une même voix pour cautionner cette initiative? Beaucoup de citoyens pétitionnent auprès de la chancelière allemande pour qu'elle n'y reste pas opposée.

Les grandes industries pharmaceutiques engrangent des milliards. Elles protègent avant tout leurs profits. Mais nos vies valent plus que leurs profits. Nos vies ne sont pas des marchandises.

Une fois de plus l'inégalité est flagrante. Les pays riches ont de quoi se faire vacciner avec des stocks de vaccins en réserve, tandis que les pays pauvres sont en attente.

Les peuples pauvres ne veulent pas de la charité, ils réclament la justice c'est à dire ce qui leur est dû. Le vaccin est un bien commun universel.

Le transfert des connaissances pour fabriquer le vaccin demandera du temps, mais la pandémie n'est pas prête à disparaître. Puisque le vaccin est un bien universel, sa capacité de production doit se faire partout dans le monde. 

Nos vies humaines passent avant le profit.

Jacques Gaillot

Evêque de Partenia

Paris le 8-05-2021

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.