Halte là !

Le billet d'Edwy Plenel , malheureusement n'est que trop vrai . Ca fait mal et ça inquiète parce que c'est bien vu .

J'ai toujours pensé ( enfin , depuis le temps où il a montré ses "talents " en tant que Ministre de l'Intérieur ) que NS , s'il parvenait à la fonction suprême , serait dangereux , prêt à agiter tout et n'importe quoi pour marquer des points . Au début de son mandat , j'ai presque été rassuré . Nominations d'ouverture , mots apaisants dans certaines circonstances ... Mais très vite le Président de guerre civile est réapparu , quelques fois d'une manière ridicule et fanfaronne ( voire le pas assez célèbre "désormais , en France , quand il y a des grèves on ne s'en aperçoit pas") . Mouvements d'épaules , rictus ; il ne faut pas en parler , ce ne sont après tout qu'apparences et tout le monde n'est pas à même d'avoir une apparence de Président de la République . Il a même fait illusion lors de la Présidence Européenne ...

Communication quand tu nous tient .

Mais c'était le moment de la période de grâce ; aujourd'hui est venu le temps des boucs émissaires et des roulements d'épaule pour masquer les vraies difficultés et j'ai bien peur que sur ce terrain nous ayons affaire à un expert sans foi ni loi . Et en face , c'est terrible , on n'ose pas brandir nos valeurs d'humanisme , de sérieux , de résistance . Le PS joue comme si rien ne pressait , comme si nous devions tout avaler jusqu'à la prochaine élection présidentielle . Mais le temps presse , NS joue son va tout et est prêt à tout casser , à nous rendre même anti européens pour enterrer les critiques . C'est le roi de la provoc ; heureusement , les temps ne sont pas ce qu'ils étaient il y a quelques dizaines d'années mais les démons ne demandent qu'à revenir , et pas seulement en France .

Il faut arrêter cet agitateur irresponsable , arrêter de dire qu'il ne faut pas faire d'antisarkozisme primaire . Il est temps de voir que cet homme est fondamentalement dangereux est prêt à soulever drames et catastrophes pour garder son pouvoir .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.