L'anti-secte Georges Fenech, la Miviludes et les produits bio....

Depuis quelques temps, les policiers du SDIG (Sous direction de l’information générale), les ex-RGs, sont en vadrouille dans les prés…..De quoi s’agit-il ? Ils ont ordre d’aller contacter les agriculteurs bio. La question qui vient immédiatement à l’esprit est : Pourquoi faire ? Ce n’est pas tellement dans leurs cordes. Peut être pour établir une liste des faucheurs d’OGMS, vous savez ces grands vilains qui ne font que défendre notre assiette …... Mais je m’égare. En fait il s’agit de recenser les agriculteurs bio, les surfaces exploitées, le rendement etc…. Un job qui conviendrait mieux aux fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture, mais il n’y a peut être pas assez de syndicalistes à surveiller en ce moment.Le Canard Enchaîné a paru un article sur le sujet très amusant. Grande enquête des ex-RGs sur les agriculteurs bio. Grande stupéfaction chez les retraités des RGs, qui pensent très certainement qu’ils auraient mieux à faire que d’enquêter sur les poulets…. Place Beauvau silence radio. Quand au Ministère de l’Agriculture ils ne comprennent pas trop non plus. A l’agence Bio, (Agence d’intérêt public qui réunit les professionnels chargés d’établir des statistiques etc…), réaction très polie du style : Dysfonctionnement administratif….Mais alors, que se passe-t-il ? En grattant un peu, on s’aperçoit que Nicolas Sarkozy travaille sur le Grenelle de l’environnement, et bien sur, une évaluation du bio est nécessaire. Ca y est, on a compris. 2012 est en vue, et normal, il soigne ses futurs électeurs. Mais il y a un hic. Nicolas Sarkozy a reconduit dans ses fonctions, Georges Fenech, à la tête de la Miviludes. (Mission Interministérielle de lutte contre les dérives sectaires). Dans son rapport en 2010, cette dernière fustige régulièrement des groupes faisant la promotion de l’agriculture Bio. L’affaire Kokopelli, publié le 18 mars 2011 sur NaturaVox illustre bien le harcèlement de la Miviludes envers les semenciers libres. En gros, depuis 2004, l’association Kokopelli, oeuvrant dans le sens de la directive de la Communauté Européenne portant sur la conservation de la biodiversité in situ, est harcelée par les agents de la répression parce qu’une grande partie des semences de plantes potagères qu’elle distribue sont des semences de variétés anciennes, non-inscrites dans le catalogue officiel.http://www.naturavox.fr/societe/article/miviludes-cible-kokopelli-lesGeorges Fenech, outre ses fonctions à la Miviludes, est membre fondateur de Momagri. (Mouvement pour une Organisation Mondiale de l’Agriculture). Ses buts : Lobby International soutenant les OGMs et prônant une gestion globale de l’agriculture sur terre.On nage en pleine dichotomie. D’un côté un Président, cherchant à redorer son blason tâché par les affaires en cours en courtisant le bio, et de l’autre, Georges Fenech en train de pilonner ladite agriculture bio. Faudrait savoir. Chasse aux sorcières ou chasse aux électeurs ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.