Des enfants sages ? Non ? Vite une ordonnance.....

Les enfants hyperactifs…..Qu’est-ce qu’un enfant hyperactif ?Sur un plan médical, on appelle hyperactivité avec déficit de l’attention, une perturbation persistante d’au moins 6 mois et se manifestant chez l’enfant par les comportements suivants :- Agite souvent les mains et les pieds- Se tortille sur sa chaise- A des difficultés à rester assis- Facilement distrait par des stimuli extérieurs- Du mal à se concentrer- Se précipite pour répondre aux questions sans attendre la fin de leur formulation- A du mal à se plier aux injonctions d’autrui- Passe souvent d’une activité inachevée à une autre- A du mal à jouer en silence- Parle trop- Perd ses objets- A du mal à écouter ce qu’on lui dit- Court des risques non par goût du risque mais par inattention.Ouf ! Personnellement, quand j’étais môme j’avais au moins quelques comportements de ce genre, et je me demande s’il existe des enfants sans aucunes de ces façons d’agir….. Des saints peut-être ?C’est vrai qu’un enfant est toujours trop agité par rapport à ce qu’on souhaiterait, mais on peut légitimement penser que des parents peu présents, ou bien avec des principes éducatifs rigides, soient débordés par des enfants qui réagissent à une situation donnée en étant très turbulent, mais delà à trouver tout cela anormal et à mettre une étiquette, il y a une grande marge. Marge que les psychiatres franchissent avec le THADA.Les enfants hyperactifs sont catalogués avec le THADA (Trouble de l’hyperactivité avec déficit de l’attention). Il est normal qu’un enfant bouge et soit rapide, c’est propre à son âge. Bien sur, il peut y avoir des désordres chez certains enfants, mais l’étiquette d’hyperactivité, est bien pratique pour justifier l’emploi de substances calmantes. Cette étiquette, bien pratique, est utilisée avec force par beaucoup de psychiatres pour justifier l’emploi de la Ritaline. (Voir plus bas la définition)Des enfants sages sur ordonnance…. Il est agité ? Hop, une dose de Ritaline et c’est calme. Oui, sauf dans le corps et le mental de l’enfant. Car la Ritaline est une drogue. Elle donne l’illusion d’une solution magique parce que ses effets sont immédiats mais mieux vaut observer la plus grande prudence quand on vous prescrit ce médicament. Les psychiatres soutiennent que l’hyperactivité de l’enfant est due à une lésion du cerveau, non détectée pour le moment, ce qui justifierait le recours à un médicament pour lutter contre ce trouble du comportement. En réalité, ceci n’a jamais été prouvé et la Ritaline pose des problèmes éthiques pour 2 raisons : - L’enfant est-il vraiment hyperactif où- Les parents manquent-ils de tolérance ?Rien qu’aux USA, 6 millions d’enfants sont traités avec de la Ritaline. Ce n’est pas sain de calmer un enfant avec un médicament. On prend le risque de le voir devenir toxicomane à l’adolescence, et indépendamment de tout phénomène de dépendance, on conditionne l’enfant en lui apprenant qu’à la souffrance (il est déprimé), on doit répondre par un médicament.Un lien sur le pourcentage des enfants drogués à la Ritaline :http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1186598474&page=0En fait le mot d’ordre devrait être :Jamais de médicaments pour calmer un enfant. La complainte « Je n’en peux plus, docteur, donnez lui quelque chose » ne devrait pas être entendue par les médecins.Des solutions il y en a. Déjà, un check up médical complet de l’enfant devrait être fait. Bien trop souvent, l’enfant souffre physiquement de quelque chose, et cela se traduit par un comportement mental désordonné. Une constipation fréquente chez l’enfant par exemple, peut donner lieu à une agitation assez virulente. Manque-t-il de minéraux, de vitamines, a-t-il des carences ? Une fois cela fait, avec un bon traitement naturel, beaucoup de choses rentrent dans l’ordre. Si les parents ensuite essayent de diriger l’attention de l’enfant sur quelque chose, d’être présent, de l’aider à faire ses devoirs, de l’aider à clarifier ce qu’il ne comprend pas etc… il n’y aucunes raisons qu’il n’y ait pas d’améliorations. La Ritaline est une amphétamine, et comme telle, voici les effets secondaires :- Maux de tête- Perte d’appétit- Risque de toxicomanie après l’adolescence- Brûlures dans l’estomac et le bas ventre- AccoutumanceVous n’avez pas envie de droguer vos enfants même sur ordonnance ? Alors dites non à la Ritaline et à ses dérivées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.