De pire en pire !

Tempête sur les commerces , baisse des prix de l'immobilier , destruction de littoral (zone naturiste) ... Attila D'Ettore nous voilà !

Tempête dans les commerces !

Grande agitation au sujet de la nouvelle taxe relative à l’enlèvement des déchets produits par les commerces. Il ne s’agit en fait que de l’application par le Sictom d’un texte national. Au Cactus, nous estimons qu’un telle mesure était nécessaire. Toutefois nous pouvons comprendre les appréhensions de certains en ce qui concerne l’exécution, vu à quel point dans notre ville la gestion d’un certain nombre de redevances est faite à la tête du client (cf. les redevances correspondant aux concessions de terrasses)…

 

1/03/2016

 

 

De l’inconvénient de vendre la peau de l’ours…

A peine le maire avait-il pondu un communiqué triomphaliste sur sa soi-disante efficacité dans la lutte contre les incivilités et la délinquance, que plusieurs voitures ont flambé en plein centre ville. Racket ? Règlements de comptes ? ’Et au village naturiste, les incendies “inexpliqués” n’ont pas vraiment cessé… Qui peut croire que ce qui se passe dans le centre ville soit sans lien avec l’abandon qui caractérise l’attitude de la municipalité à l’égard de son centre historique ? Les quelques commerçants et artistes, qui, contre vents et marées, y maintiennent vaillamment de l’activité mériteraient mieux que cette désinvolture…

21/02/2016

 

 

 

 

Que d’eau….. chère, très chère

Au dernier conseil municipal le maire s’est rengorgé en annonçant que désormais l’eau servant à entretenir le golf proviendrait bientôt du traitement des eaux usées. Première remarque, ce n’est qu’une annonce sans la moindre date d’application, un procédé fréquent chez lui*. Deuxième remarque, il est scandaleux que, depuis des années, l’eau du golf (300 000 m3 par an, selon ses propres dires) soit de l’eau potable. Quel gâchis pour un golf, dont, soit dit en passant, la fréquentation est assez limitée. Pas grave pour notre maire, c’est le contribuable agathois qui paye…

*cf. feu la passerelle sur l’Hérault, feu l’improbable tunnel sous la voie ferrée qu’il nous a vendu X fois, feu la maison (fantôme) des saisonniers, etc… 

 

Le 21/02/2016

 

 

De pire en pire

Demain 16 février, a lieu un conseil municipal important, avec au menu le vote sur le plan local d’urbanisme (PLU), avec deux dossiers aussi scandaleux l’un que l’autre : en premier lieu, l’ahurissante opération « d’aménagement » de l’entrée du Cap d’Agde qui va se traduire par la destruction de la plus belle entrée dans notre ville et l’empilement de barres de béton de 5 à 8 étages de hauteur à la place de parkings arborés, avec en prime de nouveaux commerces, qui vont ruiner ceux qui existent au centre port. Le tout sans aucune justification sérieuse, avec la perspective d’un alourdissement important de la dette municipale. En second lieu la construction sur l’emplacement d’un bois classé (donc inconstructible) dans l’île des loisirs d’une résidence de tourisme. Bref, tous pour les promoteurs et leurs amis !

En 15 ans cette municipalité a déjà laissé se transformer un village dédié à l’origine au véritable naturisme en capitale de tous les tordus du sexe (avec en accompagnement prostitution et mafias), et maintenant elle s’apprête à défigurer une station touristique, le Cap d’Agde, qui avait été bien conçue… » Il est grand temps que les Agathois se réveillent !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.