albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

637 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 févr. 2018

Bataille de Stalingrad: une victoire malgré Staline.

Stalingrad le 2 février 1943, il y a 75 ans jour pour jour, les troupes du maréchal allemand Friedrich Paulus, encerclées par l'Armée rouge, capitulaient, . Cette reddition était la première de l'armée nazie depuis le début de la guerre.

albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette victoire contre la puissance militaire nazie est le fruit d'une mobilisation de toute la population de cette région et pas seulement de l"Armée rouge". La mémoire de leur héroïsme est éternelle.

75 ans plus tard, Poutine, en campagne pour sa réélection, cherche à exploiter cet anniversaire historique dans un sens nationaliste et autoritaire. Il préserve d'ailleurs la mémoire de Staline. Ainsi, quelques jours avant la première du film satirique "La Mort de Staline" qui porte sur les derniers jours de la vie du dictateur, le ministère russe de la Culture en a interdit la distribution dans le pays, alors que le film est sorti  en salle en Ukraine.

Les peuples de l'URSS ont battu les nazis, malgré les énormes fautes et crimes de Staline dans la conduite de la guerre et dans la période qui l'a précédée: pacte germano-soviétique d'août 1939, purges à répétition dans l'armée, rejet des informations venant notamment de l'espion Richard Sorge sur l'imminence de l'attaque nazie de juin 1941. Staline faisait confiance à Hitler après avoir pactisé avec lui. Cela lui a permis notamment d’annexer une partie de la Pologne, partagée avec les nazis dans le cadre du pacte,  et les Etats baltes.  

Ainsi, le 22 juin 1941, malgré les alertes récurrentes données par les renseignements, l’URSS est prise au dépourvu face au lancement de l’opération BarbarossaUne grande partie de sa flotte aérienne est détruite au sol avant même que l’armée ait eu le temps de réagir. Staline met du temps avant de donner des ordres. L’armée recule très vite et énormément, payant la perte de ses dirigeants éliminés lors des grandes purges. Cette gestion de Staline est responsable de centaines de milliers de morts supplémentaires.

Malgré tout cela Stalingrad représente un tournant crucial et annonce la défaite nazie.

Mais entre-temps la Shoah déjà débutée depuis 1941, se déploiera dans les camps d'extermination et les chambres à gaz. 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan