Marseille danger: la droite et le RN veulent s'allier.

Grandes manœuvres entre la droite et le RN à la veille de l'élection d'un(e) maire. Guy Tessier, remplaçant pressenti de la tête de liste Martine Vassal est bien placé pour réaliser un tel accord.

printemps-marseillais
Guy Tessier remplaçant pressenti de la tête de liste Vassal qui se retire est en effet bien placé pour réaliser un tel accord.
Il se situe dans l'aile la plus dure de LR et il a fait partie de la direction du Parti des Forces Nouvelles ( PFN), parti d'extrême-droite concurrent du FN voir le dossier de Memorial 98

En 1976, Tessier était même membre du comité central de ce parti, alors dirigé par François Brigneau, ex-milicien( corps des terroristes et des assassins de Vichy) , négationniste et antisémite parmi les plus violents , et un autre collabo nommé Roland Gaucher. Ce dernier était membre pendant la guerre du parti fasciste de Déat nommé Rassemblement national populaire Le 22 avril 1944, Gaucher  demande au gouvernement de Vichy de « dresser des listes d'otages et des poteaux d'exécution » à un rythme plus soutenu.  A la Libération, il est condamné pour intelligence avec l'ennemi.

Tessier "facho-LR" poursuit la voie qu'avait déjà emprunté Jean-Claude Gaudin, maire sortant de Marseille.

Dès 1986, Jean-Claude Gaudin a constitué une alliance politique avec le Front National dirigé par Jean-Marie Le Pen afin d’être élu à la tête de la région PACA. Il a géré de concert la région avec le parti d’extrême-droite jusqu'en 1992, à coup de nominations et de désistements réciproques lors des échéances électorales.

Cette gestion commune a servi lire la suite ici http://info-antiraciste.blogspot.com/2020/07/marseille-grandes-manoeuvres-entre-la.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.