Jeanne Moreau inattendue: elle se revendiquait arabe et juive.

Hommage à Jeanne Moreau: la grande comédienne s' est fortement engagée dans la bataille pour le droit à l'avortement ainsi que dans le soutien aux immigrés. Elle était signataire du "manifeste des 343" femmes qui déclaraient avoir avorté. Adolescente pendant la guerre, elle a tenu à porter l'étoile jaune en signe de solidarité avec ses camarades juives.

Revenant en 1975 sur cette engagement, elle explique : "J’ai signé une seule pétition. Pour la liberté de l’avortement. C’était important parce que les gens qui signaient s’exposaient à des poursuites judiciaires et à l’emprisonnement. Alors, il est plus facile de mettre en prison une femme pas connue qui vit dans un HLM que des femmes célèbres."

En 2008, elle a enregistré deux lettres ouvertes à Brice Hortefeux à l'appel de RESF (Réseau Education sans Frontières) où elle affirmait qu'en tant que citoyenne française elle avait honte de l'accueil fait aux immigrés, "ces gens qui ont le courage de tout quitter". 

Elle précisait ainsi sa démarche:
"J'ai du sang arabe, vous savez. Moreau vient de «maure». Alors, oui, j'ai enregistré deux lettres admirables qui ont été diffusées par internet dans le monde entier, même au Japon.

J'avais été invitée par Ariane Mnouchkine, cette femme magnifique du Théâtre du Soleil, pour une réunion en soutien aux sans-papiers. Et j'ai choisi deux lettres proposées par RESF. Souvenez-vous qu'à l'époque quiconque venait en aide à un sans-papiers pour l'héberger était menacé de poursuite: 60.000 euros d'amende et la prison. J'ai signé le manifeste. J'ai dit: «Si je peux protéger et abriter quelqu'un, je le ferai.»"

L'engagement de Jeanne Moreau venait de très loin, comme elle le raconte elle-même. On notera qu'elle revendique ou s'interroge sur des origines arabes et juives:

" Pendant la (2e) guerre, au collège à Paris, je m'apercevais qu'il y avait des petites qui ne venaient plus ou d'autres qui revenaient avec des étoiles de David. J'avais des amies, on nous appelait «les trois mousquetaires» parce que nous étions quatre. La mère de l'une d'elles était couturière. On lui a demandé de nous faire des étoiles jaunes qu'on a cousues sur nos blouses. Mon père a été convoqué à l'école, cela a fait un drame. Il m'a donné une claque énorme. Je lui ai demandé: «On est juifs ou tu détestes les juifs?» Il ne m'a jamais répondu. Alors je me suis dit: «Peut-être que je suis juive.» Voilà un souvenir de l'Occupation."

L'obligation du port de l'étoile jaune est entrée en vigueur le 7 juin 1942, Jeanne Moreau avait alors 14 ans.  Des non-Juifs ont  manifesté leur solidarité et certains ont été emprisonnés.

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.