Mélenchon verse dans le complotisme.

Halte au complotisme et à la relativisation des actes antisémites. Mélenchon doit retirer ses propos et s’excuser. Communiqué du Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes

Halte au complotisme et à la relativisation des actes antisémites. Mélenchon doit retirer ses propos et s’excuser.

Communiqué du Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR)

Jean-Luc Mélenchon a déclaré dimanche 6 juin sur France Inter :

« Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Cela a été Merah en 2012. Cela a été l’attentat la dernière semaine sur les Champs-Elysées. Avant, on avait eu Papy Voise dont plus personne n’a jamais entendu parler après. Tout ça, c’est écrit d’avance. Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau. Nous aurons l’événement gravissime qui va, une fois de plus, permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. Voilà, c’est bateau tout ça. »

Donc, selon lui, l’assassinat de trois enfants juifs à l’école Ozar Hatorah ainsi que des militaires en 2012 par Merah était « écrit d’avance ».

Il fait la comparaison avec le fait divers de 2002 (Papy Voise), qui n’a rien à voir. 

Au-delà du complotisme évident, c’est une sous-estimation totale de la gravité de l’assassinat, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, d’enfants tués parce que Juifs.

Ce n’est pas le premier dérapage de Jean-Luc Mélenchon dans ce domaine.

En 2019 il déclarait qu’il fallait refuser la « génuflexion » devant les « oukases » du CRIF.

En juillet 2020, il disait que Jésus avait été mis sur la croix « par ses propres compatriotes », reprenant ainsi le plus vieux poncif antisémite.

Le RAAR (Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes) exige solennellement de Jean-Luc Mélenchon qu’il retire ses propos, s’en excuse et déclare explicitement qu’il ne considère pas les crimes de Merah comme une action inspirée par on ne sait quel complot, mais comme un attentat antisémite

Le 7 juin 2021 raar@riseup.net

La vidéo scandaleuse du fasciste Papacito et l'agression tout aussi calamiteuse de Macron ne justifient évidemment pas les propos de Jean-Luc Mélenchon ni n'en réduisent la gravité.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.