Michel Lequenne: la tache antisémite.

Comme beaucoup d'autres, j'ai en son temps apprécié Michel Lequenne et ses combats. Mais on ne peut pas passer sous silence la dérive antisémite qui a caractérisé son évolution depuis plusieurs dizaines d'années.

 

histoire-troue-e
J'ai dénoncé cette dérive dès 2003 en écrivant ( voir ci-dessous dans le livre L'Histoire Trouée ma communication "  L'antisémitisme aujourd'hui : au-delà de la négation". ) :
" Le journal Ras'lfront, principal organe de la lutte antifasciste dans le pays, publie dans son numéro 89 d'août 2002 un article de Michel Lequenne, vétéran du mouvement révolutionnaire, ancien dirigeant trotskiste; il s'agit de la recension d'un livre sur le nazisme qui donne lieu de sa part aux appréciations suivantes:
("ce livre) tend à nous délivrer d'une mystification qui nous a tous plus ou moins atteints sans que nous en apercevions : celle de donner l'antisémitisme comme essence du nazisme... Le phénomène nouveau aujourd'hui, c'est l'inversion de sens du substitut. Faire du génocide hitlérien des juifs un tournant de l'histoire sert aux nouveaux idéologues à dissimuler la caractère de la Deuxième Guerre mondiale en tant que guerre inter-impérialistes, et par extension à dissimuler la nature capitaliste impérialiste de ce qu'on appelle maintenant le néo-impérialisme et sa mondialisation... En revanche on ne (le) voit aujourd'hui (l'antisémitisme) dénoncé avec emphase que dans un rapport à la cause israélienne et utilisé ainsi par inversion dans une couverture de la politique d'un État capitaliste colonial contre-révolutionnaire, qui se livre à une guerre génocidaire contre... des sémites... qui ne sont pas des juifs... "
Je commentais ainsi: " Cette prose n'est guère éloignée des pseudo-rationalisations ultra-gauches qui servirent de substrat au négationnisme de la secte rassemblée autour de la Vieille Taupe. Publiée dans un organe voué à l'antifascisme, elle prend une résonance particulière, celle d'une révision portant sur le génocide nazi à la lumière de la situation au Moyen Orient. "
Depuis cette époque Lequenne a sans cesse soutenu Dieudonné et multiplié les traits antisémites les plus vulgaires, y compris dans son livre
"Le catalogue (pour Mémoires)" publié par Syllepse. J'ai d'ailleurs signalé ce grave problème aux responsables de cette maison d'édition. Mais cet aspect est minimisé voire nié, par ceux et celles qui pensent qu'il ne s'agit que d'une "bizarrerie" sans gravité.

C'est cette complaisance à l'égard du négationnisme et de l'antisémitisme qui pour ma part a déterminé la création de Memorial 98

C'est d'ailleurs la même complaisance qui a abouti à l'auto-destruction de Ras l'Front.

Tous ceux qui rendent hommage à Lequenne doivent s'interroger sur cette énorme tache et sur ses racines.

voir

https://www.fabula.org/actualites/c-coquio-dir-l-histoire-trouee-negation-et-temoignage_7433.php?fbclid=IwAR2uujV6rNsY61bD_M4rbl8ER8jsKFgAGVymTWw8X3x-hUu7wYqja4ODRxQ

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.