La Rose blanche: hommage éternel aux résistants allemands

Hommage éternel aux trois jeunes résistants allemands antinazis du groupe de la "Rose Blanche", du groupe de la "Rose Blanche", Hans Scholl, Sophie Scholl Christoph Probst guillotinés il y a 77 ans jour pour jour le 22 février 1943. Leur combat héroïque résonne face à la résurgence des héritiers du nazisme.

 

 

rose-blanche

 

Le 77e anniversaire de l'exécution des membres de la Rose Blanche se déroule dans un contexte dramatique, quelques jours après l'attentat d'extrême-droite de Hanau qui a fait neuf victimes. Auparavant c'est la synagogue de Halle qui avait été attaquée par un terroriste néo-nazi qui a tué deux personnes ( voir ici )

Dans la même période, une alliance entre la droite et le parti AfD en Thuringe, sous la direction du négationniste Björn Hoecke, a provoqué une crise politique majeure (voir ici)

Il apparaît que la lutte contre l'extrême-droite et contre la propagande néo-nazie et complotiste a été gravement négligée par les pouvoirs publics allemands, comme l'a déjà démontré la longue entreprise meurtrière de la cellule néo-nazie NSU ( voir ici)

Le 22 février 1943, trois jeunes résistants allemands antinazis du groupe de la "Rose Blanche", Hans Scholl, Sophie Scholl et Christoph Probst étaient guillotinés, après une parodie de jugement. Ils avaient  été arrêtés quelques jours auparavant, le 18 février, après une action audacieuse dans ... lire la suite ici http://www.memorial98.org/2018/02/au-coeur-du-nazisme-les-resistants-de-la-rose-blanche.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.