albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

652 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 févr. 2022

Soutenir vraiment l'Ukraine contre l'invasion de Poutine

faut-il vraiment exclure un soutien militaire à l'Ukraine, victime d'une agression caractérisée par une armée étrangère surpuissante, commandée par un dictateur ?

albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

APPEL AU DÉBAT: Pourquoi exclure un soutien militaire à l'Ukraine, victime d'une agression caractérisée par une armée étrangère surpuissante, commandée par un dictateur ?

C’est un débat auquel je veux contribuer, nourri notamment par mon expérience de la mobilisation en défense de la population syrienne écrasée depuis 2015 sous les bombes de Poutine. Et en Ukraine, il n'y a même pas le prétexte du régime dictatorial d'Assad. C'est d'ailleurs pour cette raison que Poutine s'est adressé aux chefs de l'armée ukrainienne en les appelant à réaliser un coup d’État militaire et à se saisir du pouvoir. En échange ils dirigeraient le protectorat russe en Ukraine et bénéficieraient des avantages de cette fonction.

Pour l'instant la Russie est essentiellement exclue ... du concours de l'Eurovision. Misère des sanctions inconsistantes.

Plusieurs arguments sont avancés pour rejeter le choix d'un soutien militaire à l'Ukraine:

1) "L'Ukraine ne fait pas partie de l'Otan donc on n' a pas d'obligation d'intervenir" la belle affaire: c'est comme si en assistant à une agression mortelle dans la rue et avant d'intervenir on demandait d'abord à la victime si elle a bien sa carte Vitale et une carte bleue Gold.

2) "On ne va pas mourir pour Kiev" répètent les commentateurs. Rappelons que ce slogan est copié sur " Mourir pour Dantzig ? » titre d'un éditorial du "pacifiste" et en réalité déjà fasciste Marcel Déat paru en une du journal L'Œuvre le 4 mai 1939 et devenu un slogan "pacifiste "juste avant guerre (« Pourquoi mourir pour Dantzig ? »). On sait que Déat a été l'un des principaux propagandistes de la collaboration avec les nazis.

De plus cela signifie que les Ukrainiens sont abandonnés à leur sort et peuvent crever sous le regard des gouvernements européens, même pas capables d’exclure la Russie du système bancaire Swift. Poutine rigole en contemplant l'agitation impuissante de ceux qui sont venus à Moscou afin implorer sa sagesse. Cette attitude n' a pu que le conforter dans son plan déjà élaboré d'invasion/destruction de l'Ukraine.

3) "Il ne faut pas ajouter la guerre à la guerre mais agir pour la paix"

C'est l'argument le plus absurde, face à un projet expansionniste et impérialiste comme celui de Poutine, comme en d'autres temps face à Hitler ou aux Américains au Vietnam ou face aux guerres coloniales françaises.

C'est la démarche de Daladier et Chamberlain ( ministres des AF Étrangères de France et de GB) lors des accords calamiteux de Munich en 1938 face à Hitler.

Ils furent acclamés pour avoir "sauvé la paix" alors qu'en réalité ils ouvraient la voie à la guerre voulue par les nazis.

La pacifisme est une grande idée mais se transforme en catastrophe face à des autocrates agresseurs. Or Poutine fait partie de cette catégorie comme le montrent abondamment ses actions en Tchétchénie, en Géorgie, en Moldavie, en Syrie ( qui ne fait partie des pays proches de l'ex-URSS) et dans toute l'Afrique ainsi que son soutien aux partis d'extrême-droite partout dans le monde.

4) "L'URSS a la bombe atomique et on pourrait donc aboutir à une guerre mondiale de destruction" C'est une vrainte des arguments précédents, destinée avant tout à faire peur. Elle signifierait en pratique que les principales puissances nucléaires pourraient mener n'importe quelle aventure politique et militaire sous couvert de la menace nucléaire. Il n'y aurait donc aucun système de dissuasion possible face à la Russie, la Chine, les États-Unis et il faudrait alors accepter l'imposition de n'importe quelle aventure particulièrement de la part de pays vivant sous un régime de dictature. Cette perspective paralysante est en réalité peu crédible mais elle doit évidemment discutée.

Poutine doit être stoppé, le plus vite sera le mieux; comment ? C'est le sens de la discussion ouverte par ce court texte.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm