Le manque de professionnalisme de France24 coûte la vie à un berger malien.

Durant le mois de janvier 2020 france24 avait diffusé un reportage sur les conditions de vie de la population d’une localité du Mali où les exactions des factions terroristes étaient parmi les plus importantes.

 Ce reportage, qui avait trait à la situation sécuritaire dans laquelle se trouvait la population victime des exactions terrorisées, fut tourné dans une zone considérée sécurisée par les troupes françaises de l’opération Berkhane ; une opération qui viserait depuis son installation en 2014 à lutter contre les groupes armés djihadistes qui sévissent dans toute la région du Sahel. 

 Cependant, France24, qui voulait avec force détails et témoignages donner un compte rendu poignant et vrai de la situation dans laquelle se trouvaient les populations victimes de racket et d’enlèvements semble avoir omis de masquer le visage de l’une des personnes ayant témoigné dans ce reportage qui fut diffusé au mois de février de la même année. Il s’agit du berger nommé Sardou Yahia, qui avait accepté de témoigner à visage découvert. Il avait été enlevé pendant quelques jours puis ramené et exécuté devant les siens, en représailles à sa participation au reportage.

 En négligeant de masquer le visage de ce pauvre berger malien, France24 avait privilégié "les véracités des faits" au détriment de la sécurité de ce dernier.

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.