Ouf ! Finalement ce n’est pas Nasser Zefzafi qui a volé les montres du roi

A en croire la presse marocaine, un tribunal de Rabat a condamné dans la nuit de vendredi à samedi quinze personnes à des peines allant de quatre à quinze ans de prison ferme, pour le motif de participation au vol de plusieurs montres appartenant au souverain chérifien, dont une femme de ménage qui travaillait dans l’un des somptueux palais de son altesse Mohamed VI.

Cette dernière, qui est accusée d’avoir dérobé 36 montres de luxe, aurait l’habitude de subtiliser les montres du roi pour les fondre en récupérant l’or qu’elle revendait à des bijoutiers.

Cette affaire aux allures rocambolesques fait dire à certaines langues malintentionnées : est-ce que les palais du souverain marocain seraient devenus des moulins où tout le monde peut y accéder.

En tout cas pas pour le leader de la révolte du Hirak marocain, Nasser Zefzafi. 


Albert Farhat

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.