AlbertFarhat
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 déc. 2019

Des crypto indigènes au secours des médias du chaos.

AlbertFarhat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Apparemment, la mort subite du chef emblématique de l’armée algérienne, le général Gaïd Salah, a fini par faire sortir, de leurs derniers retranchements, les plus fervents des nostalgiques de l’Algérie française et leurs relais médiatiques hostiles à l’Algérie.

Ce décès n’a nullement entamé la détermination de ces algérophobes à aller au bout de leur sale besogne. Pour ce faire, ils ont fait battre le rappel de leurs troupes de goumiers de choc, composées essentiellement de « crypto indigènes » exerçant dans le domaine des médias et généralement issus d’autochtones de confession juive ou musulmane, dont les grands parents furent parmi les premiers indigènes à avoir rejoint volontairement l’administration ou les troupes coloniales pour bénéficier de leurs faveurs au détriment de leurs compatriotes.

Ces anciens indigènes, dilués dans la population de l’ancienne colonisateur, portent souvent en eux les gènes d’une haine intense et héréditaire contre leur pays d’origine. Cette aversion à l’endroit du pays d’origine est souvent exacerbée par l’ancien colonisateur qui scrute les moindres manifestations d’animosité parmi les colonisés d’hier pour en faire de véritables outils de sa stratégie néo coloniale de déstabilisation.

Aussi, en raison de la perte de tout crédit auprès de la population de la part de leur première strate de supplétifs, constituée de Abdou Semmar, Saïd Bensedira, Larbi Zitout, Hicham Aboud et Amir Boukhors, les médias hostiles à l’Algérie ont appelé à la rescousse les cryptos indigènes de service, qui ont entrepris, ces derniers jours, une farouche guerre psychologique de désinformation à l’encontre de l’Algérie et ses symboles, notamment le défunt général Gaïd Salah.

D’ailleurs, Le Figaro, sous la plume de la journaliste Nabia Lahchi annonçait que « le système perd son gardien » ; de son côté, LeMonde affirmait par le truchement de son Makiste attitré, Ali Azher, que « sa mort (Gaïd Salah) est un non événement : À Alger, le décès du général Ahmed Gaïd Salah n’émeut pas la rue ». 

Sur la chaîne France24, dédiée à la subversion en continu contre la stabilité en Algérie, le français d’origine juive algérienne, affilié au Centre de relations internationales à Barcelone, ancien journaliste au Financial Times, Francis GHILÈS, jubile en déclarant : « Décès de Gaïd Salah : Il a été complice de toutes les avanies du système Bouteflika ».

 Ce crypto indigène avait déclaré, en 1995, à l’ambassadeur d’Algérie aux USA, Mohamed Sahnoun : « mon grand-père kabyle, fils de l’imam de Tizi Hibel, a été converti (à l’Islam), sans doute de force, dans les années 1880 », ignore-t-il que son grand-père bénéficiait, comme tous les juifs d’Algérie, des clauses du sénatus-consulte de 1865, relatives à la naturalisation d’office de ses coreligionnaires.

Même par sa disparition subite, le vieux général Gaïd Salah a damé, encore une fois, le pion aux indigènes de service et leurs commanditaires par l’extraordinaire démonstration populaire que le peuple algérien lui a réservé lors de son enterrement. Il s’agit d’un véritable référendum populaire qui ne fera que renforcer la popularité du président Abdelmadjid Tebboune.

En somme, l'art de la guerre n’est pas chose aisée à qui veut l’entreprendre.

Albert Farhat

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin