La manifestation de demain est à contresens de ce qu'est Charlie

A tous les usurpateurs, les récupérateurs en tout genre comme Marianne et bien d'autres qui vont bientôt faire de demain un rassemblement gaulliste... À quand une messe pour Charlie? C'est à poil que nous devrions défiler demain, avec les Femens.


Cette manifestation ne doit pas être un prétexte d'unité nationale contre une sorcière commune, le "djihadiste", et d'entrée en guerre. Ne faisons pas le jeu des divisions escompté par les terroristes, n'entrons pas dans la logique de guerre d'une certaine industrie que nous subventionnons avec nos impôts.


Je suis Charlie n'est pas une déclaration de "guerre contre le djihadisme" ou le "terrorisme", il s'agit d'ailleurs d'une dérive sémantique contraire à l'esprit du droit onusien et propre à l'administration Bush. La lutte contre le "djihadisme" doit s'opérer via des moyens légaux, en particulier des enquêtes et contrôles financiers et douaniers adéquats.


Luz exprime très bien, dans cet article, les détournements politiques et récupérations symboliques liés à la manifestation de demain. C'est le fascisme, la morale autoritaire, l'intégrisme religieux et leur violence que Charlie dénonce avec sa plume et c'est la liberté d'expression qui en est son moteur. 

 

http://www.sudouest.fr/2015/01/10/pour-le-dessinateur-luz-ces-manifestations-sont-a-contre-sens-de-charlie-1792749-6092.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.