Sigaurney Water-closet, Voltaire ou le grand complot de l’école socialiste

On connaissait les métastases du cancer, mais pas les vidéos qui pullulent de façon endémique sur le net, celles d’une historienne inconnue au bataillon, Marion Sigaut. Ne pas se méprendre, il ne s’agit pas vraiment d’une historienne et le contenu de ses « conférences » (toute seule devant une caméra) relève plus de la manipulation d’une certaine extrême-droite, que de l’enseignement pédagogique incitant les individus à la réflexion. Qui est Marion Sigaut ? Pourquoi Voltaire ? Qui se cache derrière ? 3 questions, 3 réponses. C’est parti pour une valse avec Bachar!

 

Qui est Marion Sigaut ?

Personne justement, c’est tout le problème. Les réseaux de la complot-sphère qui postent les vidéos, notamment Egalité & réconciliation, la font passer pour une historienne. Une historienne qui dit la vérité et qui est censurée par les historiens, ces intellectuels socialistes corrompus. Marion Sigaut ne semble pourtant pas être une universitaire, ni même avoir publié des publications sérieuses commentées par d’autres historiens. Celle-ci aurait un DEA d’histoire, soit ! Le fait qu'elle ait été étudiante en DEA ne fait pas d'elle une historienne. Une brillante rhétoricienne et propagandiste, tout au plus. L'historien est celui qui est reconnu comme tel par ses "pairs" (c'est-à-dire d'autres historiens) et dont les thèses, qui sont fondées sur une méthode rigoureuse, sont confrontées à d’autres historiens et majoritairement admises.

 

Tel n’a pas toujours été le cas, il est vrai. L’université n’a pas toujours été pluraliste et démocratique, ni même la formation et la nomination des historiens. Tous les courants de pensée n’ont pas toujours été représentés dans les chaires universitaires, à une époque où l’histoire n’était pas envisagée comme une science humaine reposant sur des faits matériels, mais, au contraire, où elle était écrite par la main de scribes au service de régimes autoritaires. Une époque où l’histoire était tournée essentiellement autour d’hommes illustres sacralisés (la figure paternelle qui guide ses brebis perdues). Heureusement, les idées de Voltaire et bien d’autres sont passées par-là, n’en déplaise à Madame Sigaut.

 

Alors ce n’est pas grave de ne pas être une universitaire, ça n’empêche pas de penser, ni de tenir des propos intéressants. Les universitaires n’ont pas le monopole de la pensée. Ce qui est grave, c'est qu'elle soit présentée comme une historienne. C'est comme un mauvais pâté qu'on nous vendrait en le présentant comme du foie gras maison, ou encore un pastiche de Pastis… C'est mensonger et c’est pas bon.

 

Pourquoi Voltaire ?

Voltaire c’est évidemment le symbole de la philosophie des Lumières et des libertés individuelles. C’est le philosophe qui s’est élevé contre l’obscurantisme religieux, le pouvoir autocratique de Louis XIV et qui a écrit pour l’épanouissement personnel des individus. C’est donc l’un des premiers philosophes « modernes » qui a fait évoluer la pensée vers des courants émancipateurs. Le con ! Comment a-t-il osé ? Même Marx, le socialo-communiste, a fait l’apologie de cette philosophie issue des milieux bourgeois libéraux du XVIIIème, et de son apport dans l’évolution de la pensée et de la vie des idées, avant d’entamer une critique rigoureuse du système bourgeois du XIXème. Marx qui remercie Voltaire, lui aussi est sans doute tombé dans le complot des Lumières… Elle ne serait pas un peu « ultra » sur les bords Sigaut, par hasard ? Une invitation chez de Villers, elle en serait sans doute toute contente : « Han oui ! Philippe, racontez-moi l’histoire de la monarchie de droits divins, c’est si délicieux, han tsu tsi la ! ».

 

L’heure est venue d’entrer dans le vif du sujet. Que reproche-t-on à Voltaire exactement ? Qu’a-t-il fait ? Aurait-il pactisé avec le Diable ? C’est en fait un négrier qui aurait tiré profit de la traite des noirs. Oh la vache ?! De quoi en tomber à la renverse comme une crème. Un antisémite qui plus est ! Venant d’Egalité & Réconciliation, on a envie de se tordre. Le problème avec les faux historiens tripatouilleurs d’histoire, c’est que pour les besoins de la manipulation, ils sortent les personnages de leur contexte, voire inventent des faits, tout en partant d’un dogme. Vous avez compris la technique ? Donc, premier postulat, Voltaire est diabolique. Ensuite, elle enrobe sa bouillie avec des faits sortis de leur contexte. Et bam ! Alors, non, Voltaire n’était pas antisémite, c’est l’Eglise qu’il a dénoncée. Ensuite, peu importe ses affaires privées et ses contradictions, qui ne regardent que lui, il est l’homme d’une époque où le commerce mondial était fondé sur l’esclavage et la traite des noirs. C’était la norme. Et à cette industrie, tout le monde y a participé, y compris les habitants des côtes africaines qui capturaient les habitants des terres intérieures pour les revendre aux esclavagistes. La domination de l’homme sur l’homme n’est pas une question de couleur de peau.

 

On peut aisément imaginer le désastre qu’une telle propagande peut provoquer chez une personne peu mature et influençable, en particulier un adolescent. L’école de la République qui enseigne la perversion et encense des monstres qu’elle fait passer pour des philosophes... Le film d’horreur raconté par Sigaut correspond tout-à-fait à la fiction que se racontent et qu’entretiennent les réseaux de la droite radicale. Comme les faux SMS adressés aux parents d’élève pour les terroriser, racontant que des homos apprennent la masturbation à leurs enfants dans les écoles dans le cadre de cours pratiques, ou comme les rumeurs sur le complot de l’école républicaine, publique et laïque visant à détruire les valeurs… celles des conservateurs autoritaires. On comprend tout à fait l’intérêt idéologique de diaboliser Voltaire, quand on sait que ses écrits sont à la base des principaux textes fondateurs ayant permis l’abolition de l’esclavage, les décolonisations et indépendances, la lutte en faveur des droits des minorités dans les années 60, l’abolition des travaux forcés et du bagne, l’abolition de la peine de mort, etc. Des avancées légales en faveur du peuple contre lesquelles les structures autoritaires psychorigides, la droite radicale et organisations sectaires conservatrices se sont toujours élevées et même que c’est pas fini.

 

Qui se cache derrière ?

Nous avons donc une fausse historienne qui diffuse des contenus douteux via des réseaux de l’extrême. Un petit tour sur le net permet de comprendre qui sont exactement ces réseaux. Et pas besoin d’aller chercher trop loin, ce sont toujours les mêmes. Egalité & réconciliation, Kontre Kulture et autres organisations de la complot-sphère. Madame Sigaut est donc la figure propagandiste d’un appareil organisé qui agit de façon concerté et coordonnée, en diffusant ses armes de propagande angoissantes auprès de publics cibles. On est vraiment chez les pros de la manipulation dont est coutumière la droite radicale, c’est sûr. Mais jusqu’où faut-il remonter la filière ? Quelles hautes sphères profitent de cette propagande ? La Russie ! Je ne parle évidemment pas de la Russie des Russes mais de celle de Poutine et de sa nomenklatura étatique. Notre historienne de pacotille est également la star de la Voix de la Russie, le média propagandiste francophone de Poutine. C’est fou comme les gens qui se ressemblent s’assemblent ! Poutine et Bachar… Dieudonné, Soral et Chatillon chez Bachar… Bachar et le régime iranien… Boutin invitée officielle du régime iranien… le FN encense Poutine… les libertariens américains (branche radicale du parti républicain) sacralisent Poutine… De Villiers chez Poutine… Soral offre une quenelle à Poutine…  Mais ils couchent tous avec ou quoi ? Holy shit, quand on pense que Sigaut s’enflamme sur la libération sexuelle en l'accusant d'avoir amené la pédophilie et le viol à l’école, alors même que… Eurk !

 

Alors, il y aurait bien quelques questions à poser à Marion Sigaut… Est-elle excitée par Poutine ? Peut-être qu'elle fantasme dessus, tel un demi-dieu mi-cheval, mi-homme? Un centaure sacré, une sorte de père idéalisé en tenue d’apparat. Si c’est le cas, elle devrait s’empresser de régler son Œdipe afin de trouver une forme de complétude qui passe bien évidement par la sexualité. Si Voltaire (philosophe de l'émancipation individuelle) et Freud (théoricien de la névrose des individus) s'étaient rencontrés et avaient vécu à notre époque, c'est un conseil qu'ils auraient pu prodiguer. Une sexualité libre, sans tabou et non contrariée qui relève de la vie privée et de la liberté de l’individu. C’est ainsi que l’on évite les déviances et perversions chez les adultes. Etre bien dans son slip pour être bien dans sa tête et imaginer des systèmes orientés vers le bien-être. La libido est à la base de tout, de nos actions et pensées. Toute morale et idéologie rigide venant brimer et violemment contrarier la libido des enfants, en ne respectant pas leur vie privée, crée des générations de crétins, soumis et autoritaires. Toute morale et idéologie qui érige la sexualité en tabou, impose ainsi le silence et la culpabilité aux vicitmes d'abus sexuels. La connaissance, le savoir, la découverte et l'éveil passent, en outre, par la libido. Paroles de Grecs antiques ! Pauvres Adam & Eve, pauvre pomme, pauvre serpent… Bon, c’est pas le tout, il faut retourner au goulag ! Et pour montrer que les partisans des Lumières ne sont pas rancuniers, voici un petit cadeau pour Sigaurney bigotte. Il est beau papa, hein ? http://www.slate.fr/grand-format/poutine-laventurier-russe-26761

 

Sources (attention, autorisation parentale nécessaire, certaines scènes peuvent heurter les plus sensibles) : 

http://www.dailymotion.com/video/x11syon_voltaire-du-mythe-a-la-realite-une-conference-de-marion-sigaut-partie-1_news

https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=marion+sigaut+voltaire&tbm=vid

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/277076574/

http://www.marionsigaut.fr/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.