alexandra basset
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 juil. 2017

alexandra basset
Abonné·e de Mediapart

Pour en finir avec l'antisionisme et les débats stériles

alexandra basset
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La migration de juifs européens vers la Palestine ottomane, puis sous mandat britannique, est un fait qui ne se juge pas. Une initiative résultant de l’antisémitisme ambiant (antijudaïsme chrétien) et montant au XIXème siècle et des pogroms, particulièrement en Europe de l’Est et en Russie, et parfois (plus rarement) dans les régions ottomanes. Une initiative également soutenue par certains nationalistes et antisémites allemands, considérant que les juifs assimilationnistes, plutôt libéraux ou communistes, se camouflant dans le peuple "pur" était un danger; qu'il valait mieux des juifs sous étiquette affichée, concentrés en un seul lieu.

C’est ainsi que des nazis, dans un premier temps (années 30), furent favorables au sionisme (le théoricien du nazisme Alfred Rosenberg, notamment) et que l’accord Haavara a même été accepté par Hitler en 1933 : système où les migrants juifs devaient payer un « droit d’immigrer » finançant l’exportation de biens allemands vers la Palestine. En 1939, les nazis ne soutinrent plus du tout le sionisme (ni ne soutirèrent plus l’argent des juifs en exigeant l’achat de biens allemands) et trouvèrent une autre solution à « la question juive » et une autre manière de leur soutirer des biens…

La revendication d'un Etat juif (+ construction nationaliste dénoncée par l’historien Shlomo Sand) est une autre histoire génératrice de conflits avec des arabes locaux (à qui un Etat indépendant avait été promis par les Britanniques en échange d’une lutte contre le pouvoir ottoman), également contestée par nombreux juifs parmi des personnalités notoires du XXème siècle (dont Arendt et Einstein, cf. à la lettre adressée et publiée dans le New York Time en 1948) mais aujourd'hui il faut faire avec le réel. Israël est juridiquement reconnu et en tant qu'Etat souverain, Israël est libre de déterminer sa politique migratoire.

La colonisation israélienne (annexion d’un territoire sous status quo doté d’un exécutif et d’administrés, constitutive d’un crime contre l’humanité), entre autres infractions au droit mises en avant à l'ONU, notamment dans les résolutions du Conseil de sécurité, y compris vis-à-vis du Liban dans l'incapacité de régler à l’amiable le conflit à cause du Hezbollah (milice paramiltaire fantoche de l'Iran/Damas), est, par contre, à dénoncer mais sans amalgame avec le "sionisme". Un conflit qui résulte d'atteintes matérielles qui n'ont rien à voir avec le "sionisme" en tant que tel (mythe fondateur).

L'antisionisme (mot dont la valeur dépend du locuteur) est surtout une propagande totalitaire venant principalement de l’Iran/Syrie utilisant des réseaux d’extrême-gauche, d’extrême-droite et djihadistes, en surfant sur des rancœurs populaires (divisions des arabes et juifs au Maghreb durant la colonisation, divisions entre arabes et juifs au Levant) et sur les conflits politiques et diplomatiques locaux, ce qui dessert les Palestiniens, tant sur le plan politique que juridique, et renforce l'extrême-droite israélienne, le discours d'un autre maître sur ses ouailles...

Par ailleurs, Yasser Arafat n'a jamais été "antisioniste" (bien que critiquant le sionisme, dans un cadre particulier, pour dénoncer la colonisation israélienne, une atteinte aux droits les plus fondamentaux reconnus à l'ONU). Il a surtout été victime d'organisations terroristes dissidentes reliées à Hafez el Assad et à l'Iran, gangrenant le monde arabe et empêchant toute solution politique favorable à l'autodétermination des Palestiniens et à la paix avec le voisin israélien, pourtant quasiment atteinte avec Isaac Rabin, politiquement modéré, en 1992, après la première intifada laïque, ne se résumant pas à des détecteurs de métaux...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Elysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart