Pour la renaissance de l'Assemblée nationale, signons la pétition des "esprits libres"

La suppression de l'élection présidentielle n'est pas la solution à tous les maux de notre société dont le principal est à mon sens le manque de
conscience et l'abandon de nos vies au servage consusmériste. Cependant si nous obtenions cette réforme démocratique cela permettrait de retouver un nouveau souffle et de relancer la vie politique du pays.

Il nous faut évidemment aussi raisonner à d'autres échelles, au niveau européen, au niveau régional, ou communal pour rétablir le lien entre les citoyens et le vote. Les scrutins de notre démocratie ont été dévitalisés: dévitalisation du scrutin municipal avec le transfère de souveraineté aux Communautés de commune qui n'a pas été suivi d'un modification du périmètre électoral, dévitalisation du scrutin législatif au niveau national en transférant à l'Europe les leviers principaux de la Nation : monnaie, budget, droit...sans que s'en suive une montée en puissance suffisante du Parlement européen.

Les élections nationales sont dans l'Union européenne vidées de leur substance et en France l'élection ultrapolarisante à la présidence de la Répulbique rajoute un vice démocratique.
En retrouvant un débat à l'Assemblée nationale par la suppression de l'élection présidentielle et la mise en place d'un nouveau mode de scrutin aux élections législatives, nous pourrons sans doute mieux revenir sur ces questions et c'est pourquoi je vous invite à signer et propager la pétition des "esprits libres".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.