Mlash a écouté le petit Doudou

Dans le commentaire de l'actualité, Mlash se limite toujours à ses sentiments. On lui reproche alors de placer le débat sur les affects. Il ne sait pas faire autrement. Le gouvernement de la République Française propose, par cynisme ou incompétence, la retraite à 64 ans. Mlash réagit. Merci à lui.

Le petit Doudou a parlé

Il a choisi de faire diminuer notre espérance de vie
merci à lui

Vrai Guizot contemporain
il dit à nos enfants
enrichissez-vous et cotisez
auprès d’officines privées
– de préférence dirigées par J.-P –
sinon vous n’aurez pas assez d’argent
pour bouffer ou pour
vous soigner – par exemple de la pollution
que nous ne regardons pas en face –
merci à lui

Le petit Doudou
serviteur de Jupin aux petits pieds
pourra ensuite réformer la couverture
sociale pour un monde plus en cheville
avec son dieu caché
qu’autrefois l’on nommait Ploutos
– l’ami J.-P le connait bien –
merci à lui

Le petit Doudou est fidèle à ses maîtres
Rufenacht Juppé Chirac
on dirait le trio des Grâces
et vous entendez toutes et tous
quand Doudou parle
la parole de celui qui
éteignit Lubrizol par sa mort
les promesses n’engagent que ceux qui y croient
merci à lui

Pardonne-moi petit Doudou
je ne crois pas tes propos
et ne veux pas de ton monde
immonde
merci à moi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.