Alexis Pelletier
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 avr. 2020

Un rêve de Mlash

Après l'allocution présidentielle, Mlash écrit un poème, un rêve.

Alexis Pelletier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quand sortirons-nous de ce cauchemar de président

Quand serons-nous libérés de cette onction mielleuse
Et toujours surjouée

Quand la rhétorique faussement triomphante
Et ouvertement menteuse
Laissera-elle la place à un peu de sincérité
Un peu d’humanité et moins de vide

Quand les promesses d’une nouvelle société
Ne seront-elles pas concrètement
Contredites par les premières décisions prises

Quand la solidarité deviendra-t-elle autre chose
Que la mise en scène d’un ruissellement
Qui ne profite qu’à ceux qui
depuis toujours en profitent

Certains voudront encore asservir
Un peu plus celles et ceux qui souffrent
Et assurer leurs gains

Certains voudront encore matraquer
Les plus faibles
Les contraindre à travailler plus
Pour gagner encore moins
À s’épuiser plus longtemps
Pour vieillir sans un sou

Mais de la rue n’entends-tu pas ce vent nouveau
Qui vient et qui déjà les disqualifie 
Qui refuse la ronde des mensonges
Dont ils se font avec ce Jupin de malheur
Un sacerdoce immonde où la rhétorique
De la guerre rejoint celle
De l’asservissement volontaire

Et toi d’entendre nos cœurs
Qui redoutaient la lutte
Voilà qu’ils battent à nouveau
Pour le progrès et l’union
Des femmes et des hommes

Tu les entends nos cœurs
Qui ne battaient qu’au rythme du jour et de la nuit
Voilà qu’ils envoient dans les rues de toutes
Les villes le signal augural
D’une société où la sœur et le frère
Seront libres d’aimer la vie
Après avoir chassé celles et ceux qui
Profitent du mensonge
Pour assassiner et piller
En voulant faire croire
Qu’ils nous écoutent et nous comprennent

Je me plais à rêver que le déconfinement
Se passe dans la rue
Et que les privilèges affermis par ceux qui
Profitent d’un virus
Pour un peu plus diviser les êtres
Volent en éclat

C’est toi qui me l’as dit
Je tiens ta main
Nous avançons ensemble
Et voilà le monde qui s’ouvre
Et nous libère de
ce cauchemar qui n’en finit pas

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement