Alexis Pelletier
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 janv. 2020

Le mot «Peuple»

Le Festival Victor dans la ville a lieu à Rouen, pour la cinquième fois. Il est consacré au mot «populaire». Dans le cadre d’une lecture poétique collective, j’ai lu le poème suivant qui me paraît faire écho à ce que nous vivons, chaque jour.

Alexis Pelletier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mot peuple

                                                                               Pour Alain Fleury

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Je ne sais pas ce qu’on lui fait dire ou
plutôt je ne le sais que trop
j’ai l’impression d’avoir grandi avec
l’idée que celle ou celui qui
choisissait de travailler à l’hôpital ou à l’école ou
dans ce qu’on appelle encore
la fonction publique
se mettait à disposition des autres pour
tenter de faire au mieux son métier
se mettait donc au service du peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

J’ai l’impression aussi que
celles et ceux qui cherchaient à
se faire élire
voulaient représenter
celles et ceux que les cours d’Histoire
m’ont appris à désigner comme des
citoyennes ou citoyens
être élu c’était donc au service du
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Je ne sais pas ce que le mot désigne
des deux sexes
et la part exacte que la société donne aux
femmes
dans le peuple
y a-t-il si longtemps pour les mâles que les femmes
ont en plus d’une âme
le droit de vote et le droit de
travailler sans en demander
l’autorisation comme
d’ouvrir un compte en banque etc.
et tu le sais toi où
se trouvent les femmes dans le
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Ce qu’il dit des femmes sinon
qu’il a fallu attendre trop longtemps pour
que leur représentation existe comme si leur place
restait encore une mascarade
comme si on
avait imaginé un peuple essentiellement mâle
et qu’on
n’arrivait pas vraiment à en sortir
(on d’ailleurs c’est qui
essentiellement des hommes comme
l’étymologie du mot le dit)
tu vois tous les combats
à mener encore pour que la femme
soit l’égal de l’homme dans le
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Et du fond de l’enfance j’ai l’impression de l’entendre
très régulièrement et
qu’autour de moi on cherche à
défendre la vie de celles et ceux que la vie
laisse en rade parce qu’il signifie
quelque chose de la solidarité
entre les générations les classes
les comportements ou les sexes
parce qu’il est une sorte de
cadeau que les dictionnaires
nous offrent et
qu’il convient de le défendre ce
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Le défendre avec respect contre
toutes les attaques
qu’il endure et aujourd’hui
plus fortement encore qu’hier
avec autour de nous
tous ceux qui cherchent à
museler ce
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Parce qu’à un moment aussi
les cartes se sont brouillées
le mot peuple a dans le discours dominant
laissé la place à d’autres notions
on l’entendait moins
tu ne crois pas
la loi du marché la libre concurrence
l’avaient comme foutu au placard
avaient créé une fiction qui
s’est incarnée dans un rêve
de réussite pour le
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Mais il disparaissait presque
sous le tombereau du tout-à-l’ego
il était comme laissé en pâture à tous 
les nostalgiques de l’extrême
horreur
colonisé par celles et ceux qui
agressant la liberté d’autrui veulent
l’asservir un peu plus et c’est
insupportable pour le
peuple

Je ne sais pas bien ce que signifie le mot peuple

J’ai vu la gauche au pouvoir qui
l’abandonnait lui préférant
le mot concurrence et je sais trop
ce qu’il signifie celui-là
et comment il livre à
la précarité le
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

Pourtant j’en ai besoin
j’ai besoin de sentir sa chaleur et
de savoir que comme toi je fais partie
d’un peuple qui demande plus d’égalités
d’un peuple qui ne peut accepter
qu’on l’appauvrisse
qu’on le muselle en veillant à
occuper son cerveau
d’un peuple qui ne peut
supporter qu’on joue avec les mots
qu’on les détourne de leur sens
d’un peuple qui fait face à l’injustice et
crie vers un monde meilleur
qu’il est là
qu’il est là
qu’il est toujours là le
peuple

Je ne sais pas bien ce que dit le mot peuple

J’ai besoin de lui
j’ai besoin de t’embrasser dans ce mot
d’être avec toi dans ce mot
d’y sentir ton corps bouger
et ton cœur battre dans ce mot
j’ai besoin de ta colère dans ce mot
de ta douceur dans ce mot
ta joie dans ce mot
ta beauté dans ce mot
et c’est toi
qui me diras ce qu’il dit

*

Pour le Festival Victor dans la ville, voir ce lien.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — Gauche(s)
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — Éducation
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
La lutte continue !
La lutte continue ! Mais il ne suffit pas de l’énoncer, il faut la faire vivre. Ce n’est que dans la continuité de la mobilisation que nous parvenons à obtenir des avancées, si petites soient-elles. En cette année de présidentielle, les citoyens ont tout intérêt à profiter de cette période pour se rendre visibles et audibles pour faire avancer leurs revendications et apostropher un gouvernement réfractaire aux avancées socio-économiques à destination des petits salaires.
par aeshloi2005
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin