Voile des accompagnatrices : l'arbre qui cache la forêt ?

Certains s'égosillent sur le cas de quelques accompagnatrices voilées. Pourtant, en y regardant de plus près, la question scolaire mérite d'autres développements sur la laïcité : quel financement pour les écoles religieuses en France ?

Si certains veulent parler de laïcité, alors allons jusqu'au bout du sujet. Car peut-être faut-il se demander pourquoi l'école publique est-elle si dépouillée qu'elle s'en trouve obligée de recourir au travail bénévole des parents d'élèves ?

Que leurs enfants soient protégés de tout prosélytisme, évidemment tous les parents sont soucieux de cela. Mais qu'en est-il des curés, des rabbins et des imams qui officient directement dans certains établissements scolaires le tout avec la bénédiction de l'Etat ?

Ces établissement, ce sont les écoles privées, presque toutes confessionnelles et financées en grande partie par nos impôts. Au total, d'après la Libre Pensée, plus vieille association de France très portée sur la question de la laïcité à l'école, ce sont près de 7,5 milliards d'euros qui sont déversés chaque année dans l'escarcelle des établissements scolaires religieux. Les financements sont multiples, certains viennent de l'Etat (paie des enseignants en particulier), et d'autres directement des communes, notamment pour l'entretien des bâtiments et même, parfois, pour l'investissement dans l'immobilier. Le concordat d'Alsace Moselle conduit de la même manière à la rémunération directe de religieux sur deniers publics, les estimations en la matière sont de l'ordre de 50 M€ d'argent public dépensé chaque année.

Blanquer, si prompt à trouver le voile insupportable sur une mère de famille, ne trouve pas anormal de donner encore des centaines de millions d'euros supplémentaires aux écoles religieuses, quasiment toutes catholiques en France. En effet, dans le même esprit de la Loi Debré de 1959 qui oblige les municipalités à financer les écoles primaires privées selon les mêmes modalités que les écoles publiques, Blanquer a récemment obligé les municipalités à faire de même pour les écoles maternelles privées. Ceci est soi-disant la conséquence d'avoir rendu obligatoire l'école à partir de 3 ans en France. C'est une arnaque puisque 98% des enfants sont déjà inscrits à l'école maternelle à cet âge, ce cadeau est donc une véritable aubaine sans contrepartie pour les maternelles privées !

Au total, la Libre Pensée estime à 200 millions d'euros supplémentaires à débourser de la part des municipalités. Une paille !

https://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/17/pourquoi-nous-sommes-alsaciens-laiques-et-contre-le-concordat_1644309_3232.html

https://www.fnlp.fr/news/722/17/la-loi-Blanquer-aggrave-la-loi-Debre.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.