Les infortunes de la vertu

Un de mes amis organise un café philo à Fontainebleau, j'aime bien sont mauvais esprit , La prochaine séance aura lieu vendredi prochain, 2 décembre à partir de 19h. Sujet : Les infortunes de la vertu

 

Un de mes amis organise un café philo à Fontainebleau, j'aime bien sont mauvais esprit , La prochaine séance aura lieu vendredi prochain, 2 décembre à partir de 19h.

 

Sujet

 

Les infortunes de la vertu

 

 

 

Longtemps, le consensus sur les valeurs morales a été unanime : aucun courant de pensée, même très contestataire, ne songeait à mettre en cause les bienfaits de la mesure, de la justice ou de l’honnêteté. Et puis soudain, tout a basculé. Pour ne citer qu’eux, Mandeville, le Marquis de Sade, puis Th. de Quincey ou Baudelaire – et tant d’autres après eux – ont chanté la sulfureuse beauté du Mal.

 

Les philosophes les plus éminents y ont apporté leur caution.

 

S’il faut remettre fermement en place les valeurs morales traditionnelles, comme l’esprit de l’époque semble le demander, ce ne sont pas les cinquante dernières années qu’il faut rayer de nos mémoires, mais plusieurs siècles.

 

Avons-nous clairement conscience de ce que cela signifie concrètement ?

 

Par exemple, quels auteurs faut-il supprimer de nos programmes d’enseignement ?

 

Info Jacques Croizer <jcroizer@aol.fr>

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.