LAMPEDUSA IN FESTIVAL - Appel à participation au forum CONTROFRONTIERE Collectif Askavusa

 Appel à participation au forum CONTROFRONTIERE dans le cadre du LAMPEDUSA IN FESTIVAL organisé par le collectif Askavusa 

Pour la septième édition du LampedusaInFestival, nous ressentons le besoin de rencontrer d’autres réalités politiques qui portent en avant des pratiques et des analyses sur les migrations, la militarisation des territoires, la pollution de l’environnement, l’exploitation des travailleur-se-s, et sur les multiples contradictions du système économique capitaliste.

Ces dernières années, l’ile de Lampedusa est devenue un lieu symbolique et le théâtre de mises en scène politique et médiatique, composées de discours alarmistes et de représentations altérant la réalité dans l’intérêt du pouvoir dominant, avec des conséquences graves sur la vie des habitants. Un grand nombre d’ « experts » ont concentré leur attention sur le seul phénomène migratoire, se constituant comme un véritable corps de « professionnels de l’immigration », dont l’approche technico-humanitaire néglige les causes qui génèrent les migrations.

En parallèle, le caractère dit exceptionnel des arrivées de migrants justifie la mise en place d’un « Etat d’exception » qui réduit la politique actuelle à une gestion (opportuniste) de ce phénomène, sans analyse plus profonde, et alternative. Dès lors, toute tentative de remise en question des paradigmes dominants est celée, en particulier celle de s’opposer à la militarisation des territoires et de la reconnaître comme la gestion privilégiée de l’urgence humanitaire. Une urgence créée par le système politique, dont l’objectif et les intérêts sous-jacents reposent dans la multiplication de dispositifs sécuritaires et de contrôle.

Pour cela, nous pensons qu’il est essentiel d’associer à l’étude des migrations les causes historiques, économiques, politiques et militaires qui les déterminent.

Durant le LampedusaInFestival, en partant de ces considérations, nous souhaitons engager un dialogue avec d’autres réalités territoriales de frontière (mais pas seulement). Cela, en vue de partager nos différentes expériences politiques et militantes, et peut-être de pouvoir créer une coordination qui, de Lampedusa à Vintimille, en passant par Niscemi, Lesbos et Calais, puisse organiser des actions concrètes et produire une contre-narration sur les migrations en privilégiant une approche anticapitaliste et anti-impérialiste.

Le festival commencera le 23 septembre, pendant trois jours les participant-e-s présenteront leurs activités et auront l’opportunité d’échanger sur deux questions : le lien entre migration et militarisation (sécurisation) des territoires ; les pratiques de résistance mises en place dans le cadre de chacune de ces luttes.

Nous demandons à toutes celles et ceux qui souhaitent prendre part à cette rencontre de confirmer leur présence en écrivant à  askavusa@gmail.com avant le 10 septembre, en se présentant brièvement.

Comme chaque année, un camping à un prix accessible est mis à disposition pendant le festival. Vous trouverez prochainement, sur le site, le programme complet du festival.

 

Collettivo Askavusa
askavusa@gmail.com

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.