APPEL POUR UN VOTE POPULAIRE MASSIF

L’UNION DE LA GAUCHE, MAIS LAQUELLE ?

L’UNION DE LA GAUCHE, MAIS LAQUELLE ?

Oui, mais qui est la Gauche aujourd’hui dans ce paysage politique éclatée ? Est-ce toujours le PS, la social-démocratie, en pleine décomposition du fait de la politique néolibérale adoptée depuis 1988 et Maastricht, parachevée dans le style austéritaire Hollando-vallsite, dans la continuation de la politique sarkoziste depuis la crise systémique du capitalisme financier  en 2008 ?

Les socio-démocrates se sont scindés en 3 groupes principaux :

- les démocrates macroniens ;

- la version austéritaire et autoritaire représentée par Manuel Valls qui ne se distingue pas du macronisme sur le plan économique et social ;

- Les sociaux – démocrates avec Hamon et Montebourg, en fait ce qui restera du PS à plus ou moins longue échéance.

Ceux-là on peut les considérer à Gauche, mais ils ne représentent qu’un tiers du PS, la moitié des sympathisants. Et on ne voit pas très bien ce qu’ils font encore ensemble au PS, si ce n’est essayer de se partager les dépouilles du cadavre.

EELV - !!! Où sont-ils? Divisés, dispersés un peu partout ....

 Le PCF et Ensemble, restés au défunt Front de gauche depuis  que son initiateur le PG, l’a quitté.

 Et puis, il y à l’extrême-gauche trotskiste divisée en trois morceaux tout aussi irréconciliables, le POI (lui-même divisé en deux), Lutte ouvrière, le NPA, environ 3 % des voix à eux trois !

 Et puis maintenant, il y a la France insoumise, Mouvement du peuple soutenu par le PG qui l’a initié avec la candidature de Jean Luc Mélenchon, le NGS et le PRCF : 215 000 appuis. La candidature de JLM étant également soutenue par le PCF et Ensemble

Ce candidat est en tête des candidats de gauche ; selon les sondages (dont on pensera par ailleurs tout le mal que l’on veut !) : entre 13 et 16 % des voix,  alors que le candidat du PS, quel qu’il soit, est à 8 ou 9 %. Il paraît que miraculeusement, ces scores se seraient inversés depuis la déignation de Hamon comme candidat du PS : JLM à 10 % et G Hamon à 16. Bizarre non !

Ca ne change rien au fait de la décomposition du PS et de la fin de son hégémonie sur la Gauche; nous n'être que ses forces supplétives. nous somems l'avenir de la Gauche et au-delà celui de la majorité du peuple laborieux de France.

LA SUITE SUR :

http://allaingraux.over-blog.com/2017/01/appel-pour-un-vote-populaire-massif.html

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.