Alter Natives
Association socio-culturelle
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 avr. 2020

Quizz #2: Abdoulaye Tall

Quel est cet homme ? Quelle est son histoire ? Une semaine de collecte de sources et de réflexions dans nos divers réseaux, pour revenir vers vous vous présenter une petite compilation de savoirs autour de ce personnage. Merci aux divers.e.s contributrices et contributeurs et retrouvez plus bas la prochaine image du quizz.

Alter Natives
Association socio-culturelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Abdoulaye Tall

Eh non cet homme n’est pas le Corto Maltese africain ! Il s’agit de Abdoulaye, fils de Ahmadou, roi de Ségou et petit fils d’El Hadj Omar ou Omar Foutiyou Tall, qui créa au début du XIXe l’empire toucouleur musulman.

Abdoulaye ou Abdou-lahi (dans les sources françaises) est né en 1879 dans le royaume de Ségou et mort à Paris très jeune en 1899.

Sa vie illustre celle de la colonisation du Soudan français – sur le territoire de l’actuel Mali – et elle est étroitement liée à une autre personne, le Général Archinard.

En 1890, l’ambitieux lieutenand-colonel Archinard part à la conquête du Soudan pour étendre la domination française sur les territoires de l’Afrique de L’Ouest. Il est motivé également par la légende du trésor de Ségou qu’aurait réuni la famille omarienne : les descriptions des voyageurs européens sont nombreuses dans cette région, vantant des quantités d’or et d’argent amassées depuis l’ancien royaume de Kanka Moussa jusqu’au plus récents royaumes Bambaras. Aussi la capture de la ville et de son trésor constitue un objectif pour porter un coup fatal au sultan Ahmadou.

Il s’allie diverses populations qui ont à subir la domination de cette famille toucouleur pour conquérir le royaume et progressivement entrer dans Ségou.

Le 6 avril 1890 il prend Ségou alors qu’Ahmadou est en fuite et finit par mettre la main sur un butin qui ne s’est pas avéré aussi important que prévu. Mais ce jour là il fait aussi une capture d’un type un peu particulier : un jeune homme d’une dizaine d’année, « d’un caractère fier et sauvage », le fils d’Ahmadou.

Il est probable que cet enfant portait alors le sabre dit d’El Haj Omar Tall au moment de sa capture à Ségou. Depuis Faidherbe, les fils de chefs locaux soumis étaient envoyés dans des écoles d’otages ou de fils de chefs. Elles étaient organisées par les militaires colons qui assuraient leur éducation dans le but d’en faire des futurs intermédiaires et de les soustraire à leur culture. Or Archinard se méfiait de ces écoles qui pouvaient engendrer de futurs ennemis. Aussi il ramène avec lui le jeune Abdoulaye, l’inscrit dans un lycée et le confie à une famille parisienne lorsqu’il repart en campagne. Au lycée Jeanson-de-Sailly, Abdoulaye a passé ces baccalauréats avec succès et est devenu le premier africain à intégrer l’école militaire de Saint–Cyr. Il a été autorisé à revoir sa mère à Kayes en 1898 et ce serait à cette occasion qu’il aurait attrapé « le germe de la phtisie » qui l’a emporté à Paris le 19 mars 1899.

Nous n’avons jusqu’à présent que la version coloniale de son exil : appelé l’Aiglon du Havre, en écho au surnom donnée à Napoléon II, mort également très jeune, il aurait été très lié à son ravisseur Archinard. Ce que cette histoire raconte peu, ce sont les exactions commises par ce dernier envers les toucouleurs à la suite de cette prise, ce qu’elle ne raconte pas c’est la souffrance qu’a pu endurer cet enfant exilé pendant toute son adolescence en France.

Archinard ou la boucherie héroïque © Alter Natives 2020
Abdoulaye Tall

En 1995 le neveu d’Abdoulaye, Thierno Mountaga Tall parvint à faire rapatrier son corps au Mali. Khalife général de la famille omarienne, il a oeuvré pour le retour des objets ayant appartenu à sa famille. En 2011, la ville du Havre a organisé une exposition à partir des objets pris par Archinard et conservés au Muséum de la ville à laquelle de nombreux africains assistèrent. Le 17 novembre 2019, le sabre d’El Hadj Omar Tall était restitué au Sénégal, quittant les réserves du musée de l’armée. Objet hydride (lame française et manche décoré localement), son histoire et son attribution restent discutées.

 Abdoulaye Tall, fils de chef occidentalisé ?  Il semble nécessaire aujourd’hui où l’on commence en Europe à regarder cette histoire coloniale par les objets de musées, de penser la co-construction de sa narration avec les sources orales ou écrites locales. Et qu’on la transmette.

Aussi merci à ceux qui ont contribué à cet article et n’hésitez pas à réagir en commentaires, ou sur notre page Facebook, ou encore sur notre adresse anatives@gmail.com, pour enrichir cet article.

--------------------------

 Pour aller plus loin :

Claude Malon, Le havre Colonial, de 1880 à 1960, Presses universitaires de  Rouen et du Havre, 2005, - Chap 9 : le travail de l’imaginaire colonial

 Daniel Foliard , Les vies du « trésor de Ségou », Presses Universitaires de France | « Revue historique », 2018/4 n° 688, pages 869 à 898

 Bouche Denise. Les écoles françaises au Soudan à l'époque de la conquête. 1884-1900. In: Cahiers d'études africaines, vol. 6, n°22, 1966. pp. 228-267;

Jean-Pierre Bat «  l’école des otages de Kayes », Africa4, blog Libération, 17 février 2019

------------------------------------------------------------------

La prochaine image du Quizz est la suivante : 

Quizz #3

Quel est cet objet? et quelle est son histoire - envoyez nous vos commentaires sur anatives@gmail.com ou en commentaire sur notre page facebook.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Au Royaume-Uni, le successeur de Boris Johnson manque déjà de légitimité
Le duel interne au parti conservateur pour la succession de Boris Johnson, entre Liz Truss et Rishi Sunak, semble déconnecté des urgences du moment, de l’inflation au climat. En raison du mode de scrutin, la légitimité du vainqueur sera faible.
par Ludovic Lamant
Journal — Europe
Un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti conservateur n’ont guère d’idées face à la crise inflationniste qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir

La sélection du Club

Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon