Alter Natives
Association socio-culturelle
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2020

Quizz #3 Le tapis de selle dit de Béhanzin

Quelle est l'histoire de cet objet? Quelques jours d'échanges sur nos réseaux, entre de jeunes participants, des relectures de notes, pour livrer une compilation toujours évolutive, sur ce bel objet du Musée Hèbre à Rochefort.

Alter Natives
Association socio-culturelle
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quizz #3

Cet objet est un tapis de selle. Nous l’avons découvert lors d’un séjour en 2018, exposé au musée Hèbre de Rochefort avec le cartel suivant «Tapis de selle dit de Béhanzin » , à côté d’un beau portrait de ce roi d’Abomey qui a affronté la conquête coloniale française du Colonel Alfred Dodds (1892-94). Ce

Cartel Musée Hèbre

qui fait dire au musée que ce tapis a pu appartenir à Béhanzin, nous ne le savons pas pour l’instant, mais nous ne désespérons pas de recevoir des informations de leur part. C’est un don du médecin-Commandant Pichot datant de 1967 -Il est possible qu’un ancêtre de ce Pichot ait combattu auprès de Dodds et, comme beaucoup de militaires, ait ramené sa petite part du butin.

Béhanzin

En allant à Bénin en octobre dernier lors d’un projet avec des jeunes habitants d’Abomey, nous avons pu interroger diverses personnes avec la photographie de ce tapis. Car enfin de compte,  si ce tapis montre des marques d’usage, sait-on seulement si Béhanzin avait un cheval et s'il le montait ? Nombreuses sources de voyageurs, de sources coloniales ou locales, décrivent un déplacement des rois par hamac porté par des hommes. Cependant Gabin Djimassé, fin connaisseur de l’histoire du royaume du Dahomey nous a appris que Béhanzin avait un cheval, un cheval blanc. Mais ce n'était pas dans leurs coutumes de monter à cheval. La question reste donc ouverte. Ce type de tapis n’est pas originaire d’Abomey, comme beaucoup d’artisanat d’ailleurs puisque ces souverains avaient pour coutume de faire venir les meilleurs artisans des territoires qu’ils conquéraient et ainsi enrichissaient leur art de cour. Il s’agit d’une manufacture Haoussa, qui a pu être introduite par des Yorubas. Peut être un cadeau ou un achat du roi.

Cavalier - Festival du Durbar, Nord Nigeria

 Cavaliers de royaumes guerriers venant de territoires correspondant à l'actuel Nord-Est du Bénin ou du Nigéria, les Haoussas sont connus pour leur maroquinerie. Les tapis de selle font partie des éléments de parades somptueux de harnachements, parures, colliers et ornements de montures, en cuir et métal, servant à  symboliser le pouvoir, la condition sociale et la richesse. Une tradition qui reste encore d'actualité.

Nous avons pu confronter les motifs de ce tapis avec ceux d’un coussin collecté à la même période par l’explorateur français Edouard Foa qui a séjourné au Dahomey de 1886 à 1889 et qui l'a légué au musée du Trocadéro en 1891. Sur ce coussin présent dans les réserves du musée du Quai Branly, les tons et motifs sont très similaires et nous sommes bien juste avant la conquête.

71.1891.22.184- coussin Edouard Foa

De nombreux autres tapis de selle possédant un centre à fond bleu foncé comme celui là sont aussi présents dans ces réserves.

 Aussi dans l’attente de plus d’informations sur ces archives de Rochefort, nous vous laissons réfléchir à l’histoire de cet objet, à la complexité de son écriture et également à la question de son retour en Afrique : de quel héritage nous parle cet objet là ?

Pour aller plus loin :

Gaëlle Beaujean (2019) – L'art de cour d'Abomey. Le sens des objets. Dijon, Les presses du réel, 496 p

David Heathcote, The art of the Hausa- A Commonwealth exhibition, World of Islam festival, 1976

-----------------

le Quizz #4 :  Mais quel est cet homme? quelle est son histoire?  Que pouvez vous nous en dire?

Quizz #4

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Au Royaume-Uni, le successeur de Boris Johnson manque déjà de légitimité
Le duel interne au parti conservateur pour la succession de Boris Johnson, entre Liz Truss et Rishi Sunak, semble déconnecté des urgences du moment, de l’inflation au climat. En raison du mode de scrutin, la légitimité du vainqueur sera faible.
par Ludovic Lamant
Journal — Europe
Un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti conservateur n’ont guère d’idées face à la crise inflationniste qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin