Climat ou aéroport NDDL : choisir, et vite !

Jour 86 - 29 août - Saint-Nolff / La Roche Bernard Nous quittons Auray sous le soleil et poursuivons la traversée du Morbilhan pour St Nolff où nous découvrons un lieu incroyable pour notre étape du midi : Le Labo du Nautilus (lieu-dit du Quiniac). Nous sommes accueillis par Stéphane qui est l'initiateur de ce lieu dédié au partage et à l'échange des savoir-faire.     

Jour 86 - 29 août - Saint-Nolff / La Roche Bernard

Nous quittons Auray sous le soleil et poursuivons la traversée du Morbilhan pour St Nolff où nous découvrons un lieu incroyable pour notre étape du midi : Le Labo du Nautilus (lieu-dit du Quiniac). Nous sommes accueillis par Stéphane qui est l'initiateur de ce lieu dédié au partage et à l'échange des savoir-faire.  

 

nautilus  

 

Il s'agit bien d'un labo d'expérimentation de la transition sociétale, économique et environnementale. L'objectif du Labo est d'apprendre à devenir autonome sur tout, de la technologie à la culture agricole, en suivant trois axes :

- décrire les nécessités d'entrer en transition et orienter le public vers des solutions existantes
- tenter d'apporter des solutions à des problématiques non résolues et les expérimenter
- accompagner les personnes désireuses d'entreprendre en développement durable  

 

logo  

 

Stéphane est impressionnant : il a 10 000 idées à la minute et une vision du monde qui correspond totalement aux idées portées par la dynamique Alternatiba. Son enthousiasme est très communicatif et son humanité remarquable. Les projets fourmillent, mais ce « FabLab du développement durable » a besoin de citoyens motivés par la transition car le climat n'attend pas ! Actuellement, les projets déjà développés sont le « Repair Café » (pour apprendre à réparer vos objets cassés ou en panne avec l'aide d'experts) et les « Ateliers prototypiques » (pour réaliser vos propres créations technologiques avec l'aide d'experts). D'autres projets en cours de développement : la « Pièce d'heure » (échangez vos services et valorisez-les par une monnaie numérique sécurisée) et le « Pôle Experts » (entrez dans le recueil des compétences et trouvez tout de suite la personne aux compétences qu'il vous faut). Mais il y a aussi quantité de projets d'avenir comme « les journées de la découverte » (initiations aux métiers pour découvrir et apprendre les petites astuces et coups de mains de professionnels), « la visite des coulisses du système » (visites thématiques pour comprendre comment ça fonctionne), et pleins d'autres initiatives à concrétiser… Alors si vous êtes dans le coin, rejoignez Stéphane et les autres adhérents et bénévoles de cette formidable association !  

 

nautilus3  

 

A l'occasion du passage du Tour Alternatiba, et tout en partageant un pique-nique champêtre avec une soixantaine de personnes, la proposition est faite d'assembler collectivement un géo-dôme qui pourra servir de serre pour le jardin. Cette construction est un assemblage de bois entièrement réalisé à partir d'éléments de récupération (bois issus de palettes, etc.), mais c'est aussi un symbole d'effort collectif que Stéphane avait très judicieusement choisi pour notre visite, faisant ainsi écho à notre vélo multi-places, symbole de la transition et de la solidarité. Tout le monde s'affaire dans la bonne humeur et l'assemblage se poursuit après notre départ de ce lieu de résistance contre l'obsolescence programmée.

 

   

 

En route ensuite pour la Roche Bernard où nous attend le collectif local Alternatiba, créé spécialement à l'occasion du passage du Tour afin de pouvoir organiser une étape mémorable sur les berges de la Vilaine. Annick, membre du collectif, explique que l'objectif d'accueillir le Tour Alternatiba a été vraiment fédérateur localement, et qu'en dehors des personnes déjà militantes, beaucoup de citoyens ont rejoint le mouvement. Et la suite ? Le collectif sera présent à la foire bio de Muzillac le 26 septembre, journée de la Transition, et nous les encourageons à s'engager dans la préparation d'un Village des Alternatives à la Roche Bernard !  

 

roche bernard  

 

En tout cas, le village étape fut une réussite avec près de 200 personnes qui ont pu découvrir les stands d'animation et de sensibilisation (Enercoop, Atelier Vélo, librairie alternative, éco-construction, jardins d'assainissement, associations de protections de l'environnement comme la SEPNB, conférences, etc.).

A noter que nous étions ce soir-là non loin de Beganne où a été mis en place le premier parc éolien citoyen de France ! (fruit du travail de l'EPV, Eoliennes en Pays de Vilaine).

La soirée s'est poursuivie avec le spectacle hilarant de Jean-Yves Bardoul : « Normalement ça marche », tout en dégustant les meilleures crêpes du monde, celles de Calix. L'accueil fut chaleureux et nous remercions Joël, Erwan et tous les bénévoles qui ont participé à l'élaboration de cette étape. Dernière nuit de repos bien mérité en Morbihan...     





Jour 87 - 30 août - Pontchâteau / Notre-Dame des Landes

Nous quittons donc le Morbihan pour la Loire Atlantique avec une étape qui nous tient particulièrement à cœur : la ZAD de Notre-Dame des Landes…

Un départ matinal car nous devons pédaler sur 44 km avant d’arriver à notre étape du midi. En cours de route, de nombreux arrêts, points de rendez-vous avec différents collectifs et comités regroupant les opposants au projet d’aéroport. L’accueil est à chaque fois très joyeux, haut en couleurs avec les affiches et drapeaux “Aéroport Non !”. La lutte contre la construction de cet aéroport climaticide est emblématique car elle représente l’un des combats les plus importants contre les GPII : Grands Projets Inutiles et Imposés.

Le cortège des triplettes s’agrandit donc au fur et à mesure que nous approchons de la “Zone A Défendre” : des cyclistes nous rejoignent à Missilac, Ste Reine de Bretagne, Pontchâteau puis Campbon. En cours de route, une crevaison, rapidement réparée grâce à l’efficacité de Laurent !  

 

velorution nddl  

 

A Campbon, la pause ravitaillement est très appréciée car la fatigue commence à se faire sentir. Mais ce qui nous redonne aussi beaucoup de forces, c’est l’accueil qui nous est fait en musique, avec Isabelle au violon et Marc à l’accordéon. Yves, de la Coordination des opposants NDDL nous présente les élus de la municipalité de Campbon qui souhaitent signer le Pacte de Transition que Boris leur remet solennellement (le pacte de la transition est un projet porté par Alternatiba et le Collectif pour une Transition Citoyenne, et soutenu par la Coalition Climat 21). La ville de Campbon s’engage donc officiellement sur cinq démarches de transition :

- introduire au moins un repas végétarien par semaine, et progressivement et de façon régulière des produits locaux issus de l’agriculture biologique et/ou du commerce équitable, dans les menus de restauration collective (point n°4)
- proposer des solutions de tri à la source des biodéchets pour les ménages et les restaurants (collecte séparée, lombri-composteurs, composteurs, etc.) et un traitement en circuit court (point n°6)
- mettre à disposition un local ou un espace pour une association, une coopérative ou une entreprise d’insertion qui souhaite développer une activité de réparation, de réutilisation ou de deuxième vie des biens matériels (point n°8 avec le projet d’une recyclerie)
- organiser au moins deux ateliers de sensibilisation à la consommation responsable et aux économies d’énergie dans le cadre des temps d’activités périscolaires (point n°14)
- soutenir l’émergence et la structuration d’acteurs locaux de l’économie solidaire en intégrant des critères environnementaux et sociaux dans au moins un marché public (point n°15).

Nous nous félicitons de ces engagements pris par la mairie de Campbon et ne manquerons pas de suivre l’évolution des démarches entreprises !

 

avant nddl

avant nddl 3  

 

A Faye de Bretagne, nous participons à un pique-nique organisé par la coordination des opposants à NDDL, avant de démarrer une grande vélorution sur la ZAD pour dire non à l’aéroport et à son monde ! La route est ouverte par les “tracteurs vigilants”, acteurs importants de la lutte, puis le cortège de cyclistes est mené par les deux triplettes et la quadriplette. Notre déambulation est festive et revendicative, mêlant les slogans “Changeons le système pas le climat !” et “Des légumes ! Pas du bitume !”.  

 

tracteur

 

 

Nous passons par des sites bien connus par les militants anti-aéroport comme le carrefour des Ardillières ou la ferme occupée de Bellevue, avant d’arriver à la Vache Rit, point central historique de la lutte contre ce projet que nous qualifions de véritable bombe climatique.  

 

nddl-1

 

La soirée se déroule de manière conviviale sous le hangar portant l'emblème peinte en jaune cerclée de rouge « Aéroport non! », avec rencontres et discussions autour du bar en forme de bateau spécialement installé pour l'occasion.

Autour du stand du Tour Alternatiba, également beaucoup de rencontres et de discussions, et nous faisons aussi plus ample connaissance avec Jim qui avait pédalé sur la quadriplette. Jim est un jeune militant de 18 ans qui nous a tous fortement impressionné : il est en effet entré dans la militance NDDL en 2012 lorsque le début prévu des travaux approchait, que les tensions augmentaient et que débutait l'opération César. Il n'était alors âgé que de 15 ans, mais déjà conscientisé quant à la nécessité d'entrer en transition pour un monde plus respectueux de l'environnement, plus juste et plus solidaire. Artiste passionné par le dessin et la vidéo, il dessine alors des logos pour la ZAD (« ZAD Partout » et « Le peuple de Boue ») et crée les autocollants et badges qui seront revendus au profit des zadistes. Jim est un jeune homme souriant et doux dont l'engagement et la sincérité nous font chaud au cœur. Il adhère totalement au processus Alternatiba et après sa visite au stand, il revient quelques instants plus tard pour offrir à toute l'équipe du Tour une petite pochette cadeau improvisée « Pour les fabuleux pédaleurs Alternatibiens ! » dans laquelle il nous a préparé des badges et des autocollants zadistes pour chacun d'entre nous, ainsi qu'un très gentil petit mot « Bravo pour ce tour et bon vent pour la suite ! Très belle expérience que de partaqer avec vous cette étape vers la ZAD NDDL sur la quadriplette ! ». Nous lui donnons rendez-vous à Paris le 26 septembre pour l'arrivée du Tour et aussi au Quartier Génial d'Alternatiba pour la grande mobilisation citoyenne autour de la COP21 du 30 novembre au 11 décembre !    



Jour 88 - 31 août - Nantes

Cette nuit encore, nous avons eu droit à un bel orage et des trombes d'eau ! Au milieu de la nuit, le clair de lune a laissé place aux nuages et de très vifs éclairs sont venus illuminer la Vache Rit, transformée pour l'occasion en dortoir de fortune. Blottis dans leurs sacs de couchage, les cyclistes ont passé la nuit sur la quinzaine de matelas posés au sol... de quoi rappeler des souvenirs à cette ferme qui a maintes fois servit de refuge aux résistants de Notre-Dame des Landes.  

 

nddl-matelas  

 

Aujourd'hui nous avons peu de kilomètres à parcourir : nous resterons sur la ZAD une bonne partie de la journée afin d'explorer cet endroit singulier qui compte en réalité bien des pluriels ! Nous mettons donc le cap sur un lieu emblématique, la ferme de Bellevue, après avoir pris une dernière photo !  

 

 

 

Occupée depuis janvier 2013, la ferme est gérée collectivement par ses habitants (5 personnes à l'heure actuelle), en accord avec COPAIN44, le Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d’aéroport. La ferme multiplie les projets et les activités : culture maraîchère et céréalière, élevage de moutons, cochons, poules et canards, ateliers de couture et de mécanique vélo (machines et outils en accès libres, partage de bonnes pratiques), "free shop" pour déposer ou faire le plein de vêtements gratuitement, épicerie à prix libres avec des produits de premières nécessités pour éviter aux habitants de la zone de faire des aller-retours dans les magasins, ainsi que des produits transformés dans la ferme. Mais ce n'est pas tout ! La ferme de Bellevue a pour objectif d'être un lieu d'accueil pour ceux qui font leurs premiers pas dans la ZAD. Elle permet aux visiteurs et à ceux qui envisagent de s'installer dans la zone de découvrir le lieu pas à pas, d'en rencontrer les habitants et de prendre leurs marques. N'hésitez donc pas à venir y faire un tour, le ferme de Bellevue est un lieu de partage !  

 

nddl-5  

 

Autre trait d'union entre la "Zone à défendre" et les curieux, la Black Plouc Kitchen nous a elle aussi ouvert ses portes. Cette table d'hôte aménagée dans une roulotte organise deux repas par semaine au cours desquels habitants de la ZAD et visiteurs partagent un moment convivial autour d'une cuisine qui met à l'honneur "les produits cultivés sur les terres fertiles d’un projet stérile". En favorisant ces échanges, les Black Ploucs entendent faire tomber idées reçues et clichés véhiculés par les médias et faire foisonner créativité et alternatives - le repas est servi à prix libre.  

 

nddl-4  

 

Vous l'imaginez bien, ces belles rencontres ont suscités en nous encore plus de curiosité et d'intérêt pour la ZAD de Notre Dame des Landes et la cinquantaine de lieux de tailles différentes qui y coexistent et résistent chacun à leur manière au projet d'aéroport et à son monde.  

 

Capture-d’écran-2015-09-03-à-22.21.591.jpg

 

Cette journée fort enrichissante n'était cependant pas terminée. Après quelques kilomètres sur les triplettes nous avons retrouvé les cyclistes locaux pour vélorutionner Nantes ! Un super groupe local nous attendait également à l'arrivée quai Turenne où nous avons tous posé pour une photo de famille devant de jolies banderoles.  

 

nantes  

 

Puis Mathieu s'est emparé du micro pour nous gratifier d'une conférence gesticulée en bonne et due forme, il avait revêtit sa plus belle blouse blanche pour nous parler très scientifiquement des négociations climatiques ! Il n'y a pas à dire, les bénévoles d'Alternatiba Nantes ont mis en place une dynamique qui sème la bonne humeur, crée des liens... et porte ses fruits : un an après son premier village des alternatives, Nantes accueillera dans un peu plus de deux semaines le petit deuxième !

Bravo et merci à vous les Nantais, vous nous avez fait rêver !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.