alternatiba
Changeons le système, pas le climat !
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juin 2015

alternatiba
Changeons le système, pas le climat !
Abonné·e de Mediapart

Le Tour Alternatiba s'est lancé sous le soleil et les applaudissements !

alternatiba
Changeons le système, pas le climat !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Tour Alternatiba pour le climat s'est lancé ce vendredi 5 juin à Bayonne, sous un soleil de plomb et des applaudissements nourris. Il va maintenant parcourir plus de 5 600 kilomètres sur 187 territoires différents pour arriver 4 mois plus tard à Paris, le samedi 26 septembre.

Barques flottant aux couleurs d'Alternatiba sur la Nive, fleuve traversant Bayonne, conférence publique réunissant plus de 300 personnes à Glain pendant que d'autres centaines de personnes écoutaient un meeting aux Halles de Bayonne, concerts, animations festives, le départ du Tour Alternatiba s'est déroulé dans une ambiance de fête populaire et de mobilisation sereine et déterminée à la fois.

« La bataille qui se joue aujourd'hui pour contenir le dérèglement climatique est décisive pour les conditions de vie à venir. Elle n'est ni gagnée, ni perdue. Son sort est dans les mains de notre génération. Il se joue en ce moment même.» a déclaré Mme Christiane Hessel, veuve de Stéphane Hessel, qui avait parrainé le processus Alternatiba. C'est elle qui a coupé le ruban officiel du départ du Tour Alternatiba, à 14H00 précises. Les vélos de 3 et 4 places, symbolisant la transition écologique et la solidarité, se sont alors lancés direction San Sébastien, qu'ils devraient atteindre ce soir.

Prises de paroles pour l'agriculture paysanne, les ateliers vélos ou les monnaies locales, contre les gaz de schiste ou les grands projets inutiles se sont succédées, entrecoupées par diverses prestations artistiques. La Coordination européenne des Alternatiba a insisté sur l'importance stratégique que va revêtir la mobilisation citoyenne dans les mois et les années à venir, « Après 20 ans d'échecs de ces négociations internationales, alors que les intentions actuellement affichées par nos Etats sont loin d'être à la hauteur des enjeux, et parce que les climatologues disent qu'on ne peut pas se permettre d'attendre 2020 pour commencer à agir».

« Nous sommes condamnés à faire aujourd'hui des paris fous, car ce sont les seuls que les générations vivant en 2040 jugeront sensés ! » ont répété les cyclistes d'Alternatiba, après que l'un d'entre eux, Max Rademacher, ait chanté « On s'mobilise » la chanson hip-hop composée pour être l'hymne officiel du Tour Alternatiba.

Deux heures avant, l'économiste expert en questions climatiques Maxime Combes concluait quant à lui une conférence donnée devant plus de 300 personnes en affirmant qu' "Il existe des signaux positifs dans la perspective de la conférence de Paris : moins du côté des négociations qui font preuve d'inertie et d'inefficacité, que du côté des mouvements pour la justice climatique (Blockadia, Alternatiba, désinvestissement, anti-TAFTA) qui montrent la voie à suivre pour éviter le chaos climatique et mener la transition écologique et sociale dont nous avons besoin".

Plusieurs centaines du petit livre « Alternativez-vous ! » publié par les éditions Les Liens qui Libèrent ont été vendus au cours de cette matinée qui a réuni au total un millier de personnes. Evoquant les alternatives concrètes au changement climatique dont chacun-e peut s'emparer, ce livre sera massivement diffusé tout au long des 5 600 km pour le climat.

Le Tour Alternatiba appelle en effet les populations à développer massivement ces nombreuses alternatives concrètes pour freiner sans plus attendre le changement climatique en cours. Cela permettra en outre de délivrer le message suivant aux chefs d'Etat qui se retrouveront fin 2015 à Paris à l'occasion de la COP21 : « la transition est en route, nous l'avons enclenchée, alors qu'attendez-vous pour faire de même ? »

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Défense
Défense française : le débat confisqué
Le ministre des armées répète que les questions militaires sont l’affaire de tous. En France, en 2022, tout le monde n’est pourtant pas invité à en débattre.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org