La 100ème conférence du Tour Alternatiba !

Plus de 100 conférences publiques en moins de 4 mois

Le Tour Alternatiba est parti le 5 juin de Bayonne. Depuis, chaque soir, et parfois 2 fois par jour, les cyclistes du Tour animent une réunion publique dans les villes où s'arrête le Tour. Pendant que les autres participant-e-s au Tour tiennent un stand, rencontrent les élus ou associations du coin ou s'affairent aux tâches logistiques quotidiennes ; Julie, Romain, Christophe, Txetx, Sabrina, Adrien, Barth....ont ainsi donné des dizaines de conférences et animé autant de discussions sur l'urgence climatique et la manière de relever ce défi décisif.  

 

Sans titre-1  

 

Ces réunions ont attiré la plupart du temps entre une trentaine et une centaine de personnes, certaines dépassant les 150 participant-e-s. Le Tour Alternatiba s'est livré là à un vrai travail quotidien de formation sur le problème climatique, de promotion des alternatives à ce problème, et de débat sur les stratégies à mettre en place si l'on veut vraiment gagner cette bataille capitale. Ce travail de formation vient donc se rajouter à celui de sensibilisation du grand public qui se mène à travers le passage du Tour lui-même, les centaines d'articles et de reportages dans les médias locaux et régionaux.

La 100ème de ces conférences publiques aura lieu à Tours le mardi 15 septembre, à 19h30 à la Guinguette, quai des tanneurs (à coté de la place Anatole France, point d'arrivée de la vélorution). Elle reprendra le même format que les autres, basé sur 4 points principaux : l'urgence et la gravité du problème climatique, la COP21, la question des alternatives, l'importance de la mobilisation.  

 

   


L'urgence climatique

Si la plupart des gens venant à ces conférences ont déjà entendu parler du réchauffement climatique, beaucoup y découvrent ce que signifie réellement pour le monde et l'humanité ce phénomène. Le problème n'est pas que nous aurons plus chaud. Le problème est que si nous n'agissons pas rapidement et de manière importante, le dérèglement climatique que notre modèle de développement provoque va connaître des accélérations brutales et va franchir des seuils d'emballement au delà desquels il va devenir incontrôlable et irréversible. Nous rentrerons alors dans un monde à la physionomie radicalement différente de celui que nous connaissons. Les conditions de vie civilisées sont en jeu dans cette histoire, et tout cela se joue maintenant, dans les années qui viennent. C'est une bataille qui ne se jouera qu'une seule fois, et qui conditionne toutes les autres. La manière dont vivront les enfants nés aujourd'hui va profondément dépendre de ce que nous ferons ou ne ferons pas dans la décennie qui s'ouvre.  


La COP21

Rien n'indique à l'heure actuelle que la COP21 sera en mesure d'accoucher d'un accord permettant de stabiliser le climat. L'analyse de ce qui se prépare actuellement pour Paris laisse penser le contraire. Le manque d'ambition des engagements volontaires de réduction d'émissions de gaz à effet de serre affichés par les principaux Etats, le caractère non contraignant de l'accord, le fait qu'il ne rentrera en application qu'à partir de 2020, l'absence de certaines points fondamentaux du problème climatique, comme la question de l'extraction des énergies fossiles ou des accords commerciaux internationaux ne permettent pas d'espérer un quelconque miracle à Paris. Il ne faut donc surtout pas rester à attendre que la solution tombe du ciel ou de la COP21. L'heure est à la mise en route sans plus attendre, à partir des territoires et des populations, des solutions au problème climatique, de l'indispensable transition sociale et écologique  


Agir maintenant et concrètement

Ces conférences servent donc à présenter ces alternatives que tout un chacun peut contribuer à renforcer et à développer pour apporter sa modeste contribution à cette gigantesque bataille visant à stabiliser le climat. Il existe aujourd'hui des centaines de possibilités pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre -responsables du changement climatique- à tous les niveaux : alimentation, transports, logement, biens de consommation, énergie, épargne, etc. Non seulement ces alternatives sont efficaces contre le changement climatique mais elles construisent une société plus soutenable, plus humaine, un environnement plus sain et meilleur pour notre santé et notre qualité de vie, elles peuvent créer des centaines de milliers d'emplois répartis partout sur le territoire, elles sont porteuses de plus de collectif, de partage, de solidarité et de justice sociale. Certaines de ces alternatives sont développées dans le livre "Alternativez-Vous" :  

 

couv-livres  


Et se mobiliser

Mais gagner la bataille climatique dans le laps de temps qui nous est imparti selon les climatologues exige d'autres changements que ceux concernant les seuls comportements individuels, les seules initiatives collectives se construisant par le bas. Il faut à la fois empêcher un certain nombre de politiques et de projets qui accélèrent la déstabilisation du climat de se réaliser, et obtenir un certain nombre de mesures indispensables pour réorienter l'économie, l'organisation de nos sociétés, l'aménagement de nos territoires dans une perspective compatible avec un climat stable et le respect des grands équilibres écologiques et sociaux. Pour cela, la construction d'un mouvement climat permettant de peser dans le débat et les décisions des Etats et des grands groupes économiques ; la mise en place de campagnes et de stratégies gagnantes pour arracher des victoires décisives dans les quelques années qui viennent (en matière d'arrêt de subventions aux énergies fossiles, de fiscalité écologique, de régulation de la finance et du commerce, de relocalisation et de redistribution, de lutte contre l'obsolescence programmée, de paiement de la dette écologique, de politiques d'économies d'énergie et de développement des énergies renouvelables etc.) sont indispensables.  


#Paris26sept

La COP21, et l'impact énorme qu'elle aura au niveau international, peut être en ce sens un moment très important pour poser les bases de ce mouvement fort, de ces stratégies gagnantes. Les mobilisations et différents rendez-vous que prépare aujourd'hui la Coalition Climat 21, plateforme exceptionnellement large dont Alternatiba fait partie, doivent dans cette perspective atteindre des niveaux historiques.

Le Tour Alternatiba sert justement à labourer le terrain, à sensibiliser et informer territoire après territoire, à appeler à renforcer cette mobilisation générale, pour la COP21 et au delà. Il va monter en puissance dans les semaines qui viennent pour faire du 26 -jour de son arrivée à Paris- et du 27 septembre, un week-end de mobilisations larges et intenses, qui serve de rampe de lancement à cette dynamique citoyenne, cette montée en charge de la société civile indispensable si on veut être en décembre à la hauteur du défi historique posé par le changement climatique.  

essaibassdefbanderolecarre.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.