Expulsion policière : la réponse de Laurent Fabius à la Ferme des Bouillons ?

Le Tour Alternatiba dénonce l'expulsion ce matin par la police des habitants de la Ferme des Bouillons. Le Tour avait fait étape aux Bouillons et exprimé son soutien au projet le 11 août dernier.  

Le Tour Alternatiba dénonce l'expulsion ce matin par la police des habitants de la Ferme des Bouillons. Le Tour avait fait étape aux Bouillons et exprimé son soutien au projet le 11 août dernier.  

 

Sans titre-1  

 

La ferme des Bouillons avait adressé, le 15 août, une lettre à Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, en charge de l'organisation du sommet lui demandant son soutien. Pour toute réponse, l'État français fait intervenir la police pour évacuer les lieux. Toute discussion semble impossible. Une attitude étrange pour un gouvernement qui dit vouloir être exemplaire sur la question climatique.

La ferme des Bouillons est soutenue par des milliers de citoyens de l'agglomération rouennaise. Plusieurs centaines se sont déjà engagés à participer financièrement au rachat collectif de la ferme. Le projet est donc viable, expérimenté et répond à l'urgence climatique. Les habitants y mettent en pratique depuis plus de deux ans des alternatives concrètes : potager collectif, apiculture, marché de producteurs, friperie gratuite, sorties pédagogiques etc. Ils souhaitent pérenniser ces actions par l'installation d'un maraîcher bio, l'accueil d'un point de vente collectif etc. Autant d'alternatives concrètes pour répondre à l'enjeu climatique, sujet de la COP21 fin 2015 à Paris.  

 

Sans titre-2  

 

Lundi 17 août la Région Haute Normandie et la Métropole Rouen Normandie ont demandé la préemption de la ferme par la SAFER. Malgré cela, la SAFER a validé mardi 18 la vente de la ferme à une société proposant un projet agricole purement virtuel et fondée par des personnes déjà gérants de plusieurs société immobilières. Cette société a été montée de toute pièce et pourra être rachetée à tout moment, perdant ainsi son objet agricole. L'État a soutenu ce choix en faisant intervenir dès le lendemain à l'aube, mercredi 19, les forces de l'ordre pour expulser les habitants de la ferme des Bouillons.  

  

11921796_1632486283707710_9050189008974760469_n

 

Le Tour Alternatiba s'inquiète de l'avenir agricole de la ferme qui est menacée à moyen terme, alors que nous avons plus que jamais besoin d'une agriculture saine et de proximité, notamment en zone péri-urbaine. Le Tour Alternatiba regrette que le gouvernement ne donne pas la priorité aux projets soutenus et portés par les citoyens.

Le combat pour la ferme des Bouillons continue !

Actualités et mobilisations à suivre sur : http://www.lafermedesbouillons.fr/  

 

11701225_1624819201141085_3108572034283251285_n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.