La route des alternatives de l'Eurovélo 6 au village Alternatiba Mulhouse !

Jour 43 - 17 juilletPour se rendre à Baumes-les-Dames nous longeons le Doubs en empruntant la véloroute n°6 qui relie Nantes à Budapest en passant par Besançon. Alors qu’un soleil de plomb flotte au dessus de nos têtes, nous nous laissons guider à vive allure par les pictogrammes verts.

Jour 43 - 17 juillet

Pour se rendre à Baumes-les-Dames nous longeons le Doubs en empruntant la véloroute n°6 qui relie Nantes à Budapest en passant par Besançon. Alors qu’un soleil de plomb flotte au dessus de nos têtes, nous nous laissons guider à vive allure par les pictogrammes verts.

66471001

Pendant ce temps là, le camion logistique arrive à bon port. Après avoir cuit pendant une quarantaine de minutes dans le fourgon, nos trois logisticiens du jour sont accueillis par Carine, Reyneld et Xavier. Avec l’aide de ces derniers, le stand est installé illico presto, cela laisse un peu de temps pour discuter avec des habitants. C’est l’occasion de rencontrer un groupe de jeunes baumois qui a réalisé une exposition sur les gestes du quotidien qui permettent de changer le système et pas le climat.

Une fois deviendra peut être coutume, c’est un membre du club d’athlétisme local, chaussures au pied et semelles sur le bitume, qui ouvre la voie à la vélorution.

Nous avons beau chercher un coin d’ombre, c’est bien sous le soleil ardent que nous remettons à M. le Maire le pacte de transition, en présence de l’adjoint à l’environnement. C’est l’heure de la pause goûter, quelques biscuits et un bon verre jus de pomme avant de rejoindre Barth qui animera la conférence ce soir là.

CKIqaPzWUAAPOnW

A la sortie de la conférence, le soleil a pris rendez vous avec la lune et commence à décliner dans le ciel. Les vendredis soirs de l’été, la commune organise des soirées concerts, danses, l’ambiance y est joviale, toutes les générations se rassemblent sur la piste de danse. Les villageois amènent leurs paniers et voilà que se constitue une grande tablée improvisée, le stand Alternatiba rangé, nous les rejoignons.

Nous en apprenons un peu plus sur l’association Gaia 25 qui nous a accueilli ce soir. Cette association d’éducation à l’environnement mène une sensibilisation écocitoyenne via des animations natures, telles que des découvertes ludiques de la faune et la flore ou encore la gastronomie sauvage. Des animations au cours desquelles on découvre les bienfaits et les délices de l’ortie, de l’épiaire, de l’égopode, de l’ail des ours et tant d’autres trésors que nous offre la nature. Également investis dans une démarche économique et sociale, les membres de Gaia sont à l’origine d’un café associatif nommé La promenade gourmande et du Marché des producteurs et artisans (voir vidéo ci dessous).

Capture-d’écran-2015-07-22-à-21.07.45.png

Le temps de déguster une tarte citron meringuée préparée par des voisins de table, nous rencontrons Lutopik, un nom qui donne envie d’y croire. Ce Lutopik est un magazine trimestriel militant, et une partie de l’équipe de rédaction partage notre table ce soir, ce sera l’occasion d’échanges multiples et de croisements d’expériences. Pluralité d’avis sur un même thème, journalisme au contact des habitants, partage de temps de vie, etc., nous nous sentons proche des opinions qu’ils partagent dans leurs colonnes.

Le concert bat son plein, il est l’heure pour quelques uns d’entre nous de rentrer dormir à la Capitainerie, pendant que d’autres termineront la soirée à boire des coups avec les locaux et à se trémousser sur les rythmes cubains endiablés ! 

 

Jour 44 - 18 juillet

Un drôle de bruit tape aux carreaux de la Capitainerie, flic, floc, flic, floc… Depuis, la fête de la musique, la pluie n’avait pas pointé le bout de son nez à Baume-Les-Dames. Ô joie !
Après un délicieux petit déjeuner marqué par un accident de tasse de café, nous remercions une dernière fois nos hôtes et prenons la route escortés par Carine qui nous avait accueilli la veille sous le soleil.

Pendant plus d’une heure, la pluie tombe sur notre chemin, Txetx en profite pour nous prendre en photo affublés de nos magnifiques Kway plus ou moins imperméables.

CKLzQahWUAAevuK

La route jusqu’à l’Isle-sur-le-Doubs nous donne également l’occasion d’apercevoir des hérons cendrés alors que des mésanges nous mettent au défi de les rattraper.

Après la pluie vient le beau temps, et la rencontre avec des membres de l’association Vélocité. Cette association qui porte la conviction que le vélo peut rendre plus agréable la vie des habitants du Pays de Montbéliard a récemment mis en place un atelier vélo participatif et associatif. Les ateliers vélos comme les ressourceries sont des moyens pour chacun, chacune de bénéficier de conseils de bénévoles afin de réparer plutôt que de jeter puis racheter un mixeur ou encore un VTT.

Le temps du repas, nous faisons connaissance avec Boris, un membre de vélocité qui nous évoque l’existence de Vergers Vivants. Fondée par des passionnés, cette association installée à Vandancourt participe à une meilleure connaissance et protection des vergers. Il est possible d’y amener une récolte de pommes, de produire son propre jus et de participer sous forme de troc ou non à l’existence et à l’entretien de ce lieu. La prochaine fois que vous aurez un amas de pommes dans votre cave, n’hésiter pas à aller frapper à la porte de cet endroit, vous n’y serez pas paumé ... !

Sans titre-1

Après avoir dégusté du pâté végétal, du morbier, des abricots et autres délicieux plats sous le carrousel de l’Isle-sur-le-Doubs, nous sommes remontés sur nos montures. Cette fois-ci accompagnés de cette joyeuse équipe de Vélocité à laquelle se sont joints nos amis Kévin et Sylvia de retour parmi nous. Qu’il est bon de les retrouver !

Le soleil nous brûle la peau et les crèmes solaires sont de sortie cette après-midi. La route est courte et se passe sans embûches. A notre arrivée à Montbéliard, une trentaine de cyclistes nous attendent pour le départ de la vélorution.

Sans titre-2

Pendant plus d’une heure, nous pédalons au rythme de la voix de Joan, qui, perché sur son vélo sono scande à tue-tête les slogans d’Alternatiba. Assis sur nos vélos, nous apprenons que la municipalité en place depuis mai 2014 à Montbéliard a rendu interdite la pratique du vélo dans certains parcs de la ville, et à également ré-ouvert aux voitures des voies anciennement piétonnes...

Nous arrivons finalement au parc du Prés-La-Rose pour partager un repas en présence d’une partie de l’organisation du futur village Alternatiba qui se tiendra les 26 et 27 Septembre à Audincourt.

Sans titre-3

Pendant que le repas se termine, nos deux mécaniciens s’en vont s’occuper de la maintenance des vélos, plateaux et chaînes au menu ce soir. Alors que le soleil se couche sur Montbéliard, nous laissons Txetx finir la conférence avant de rejoindre nos hôtes, Béatrice et Victor.  

 

Jour 45 - 19 juillet

Aujourd'hui est un jour un peu spécial, car nous prenons la direction de Mulhouse, où se tient toute la journée un grand village des alternatives organisé par le groupe local Alternatiba Mulhouse.

20-07-2015-5 copie

Au cours de notre promenade vélorutionnaire, nous avons été invité à boire le thé au sein de l'espace de Vita'Rue. Cette association propose tous les dimanches, des rassemblements autour d'animations variées (sport, détente, concerts, etc.). De ce fait différents publics viennent y faire un tour et s'intéressent à de plus en plus de sujets, pratiquent de nouvelles activités...

Puis nous sommes arrivés au Parc Salvator où se tenait le village des alternatives Alternatiba Mulhouse. Après avoir reçu une ovation de la part du public, nous avons été acueillis par des représentants des institutions locales.

Capture-d’écran-2015-07-22-à-21.17.00.png

Lors de sa prise de parole, Jean Rottner, le maire, explique son intérêt pour Alternatiba, car c'est un mouvement venant de la base. A ses côtés, Joe Spiegel, président délégué de la communauté d'agglomération (M2A, Mulhouse et 38 localités voisines), évoque le développement de liens transfrontaliers avec Bâle et Fribourg (villes ayant initié depuis plusieurs années une transition écologique), et partage avec les participants du village sa fierté d'accueillir le Tour et de voir se concrétiser l'engagement et le travail de la quarantaine d'associations présentes sur le village. La préparation a en effet réuni citoyens, élus et agglomération, dans une démarche d'intégration qu'il faut continuer à développer. Les deux élus ont ensuite signé le Pacte de la transition, dans une version amendée par le collectif Alternatiba Mulhouse, adaptée aux réalités locales.

20-07-2015-3 copie

Outre le soutien des élus, ce village est intéressant pour la grande mixité du public rassemblé, avec 3000 personnes sur la journée ! C'est notamment grâce à une belle organisation, et les plus de 100 bénévoles qui ont œuvré à la réussite de ce village, au sein duquel a circulé la Cigogne, monnaie locale et solidaire.

Merci également pour le délicieux repas partagé préparé collectivement, qui a été offert à 400 personnes !

20-07-2015-2 copie

Nous avons ensuite pu assister à de super concerts, dont celui de Jérémy LaMusik qui a fait chanter danser et jouer la joyeuse troupe d'enfants profitant du début de leurs vacances, ainsi que les fêtards restés ce dimanche soir profiter de cette ambiance conviviale et festive.

photo-copie.jpg

Et pour ne rien gâcher, nous avons été hébergés chez Sylvie et Victor dans une maison alsacienne très accueillante. Merci ! :)  

Capture-d’écran-2015-07-22-à-21.07.45.png

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.