alternatiba
Changeons le système, pas le climat !
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 août 2015

La Bretagne se mobilise pour le climat !

Jour 77 - 20 août - Dinan / Saint-Briac-sur-Mer. Aujourd'hui, c'est lever aux aurores puisque l'étape du matin fait plus de 50 kilomètres. Mais tout se passe bien et nous sommes pile à l'heure au départ de la vélorution, attendus par une trentaine de cyclistes de tous âges. Ils ont pensé à tout : des bouteilles d'eau aux gâteau au chocolat. Une chouette vélorution qui débouche sur le port de Lanvallay. A la Maison de la Rance nous attendent de somptueuses salades variées et une bande de bretons très motivés. Certains vont rouler avec nous l'après-midi.  

alternatiba
Changeons le système, pas le climat !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jour 77 - 20 août - Dinan / Saint-Briac-sur-Mer. Aujourd'hui, c'est lever aux aurores puisque l'étape du matin fait plus de 50 kilomètres. Mais tout se passe bien et nous sommes pile à l'heure au départ de la vélorution, attendus par une trentaine de cyclistes de tous âges. Ils ont pensé à tout : des bouteilles d'eau aux gâteau au chocolat. Une chouette vélorution qui débouche sur le port de Lanvallay. A la Maison de la Rance nous attendent de somptueuses salades variées et une bande de bretons très motivés. Certains vont rouler avec nous l'après-midi.  

Celle-ci se présente bien : 20 kilomètres, relativement plate, facile ! Au bout de 500 mètres la grande triplette tombe en panne (roue désaxée). Obligés de faire appel à la logistique, nous parvenons au bout de multiples efforts à remettre la roue droite. C'est reparti mais nous sommes en retard. Il faut rouler vite et malheureusement nous devons distancer une partie du groupe qui nous suit. La voie empruntée est très belle à travers bois mais nous n'avons pas vraiment le loisir d'en profiter : il faut aller vite et rester concentrés sur la conduite et appuyer plus que d'habitude. A plusieurs endroits du parcours, de manière inattendue, des groupes nous attendent sur le parcours. Nous sommes désolés de ne pouvoir nous arrêter, devant respecter le trajet et les horaires prévus. Nous arrivons au départ vélorution où près d'une centaine de cyclistes attendent ! Le cortège s'élance joyeux et chantant mais au bout de quelques kilomètres, la série noire continue : la quadruplette crève. Obligés de continuer sans elle. Ses pilotes aidés de quelques personnes restées avec eux remplacent la chambre à air et finissent par repartir.  

Tout s'arrange lorsque nous arrivons en vue du château du Nessay... en plein village Alternatiba, à l'initiative du groupe local Alternatiba Rance Emeraude. De nombreux stands sont présents : Transition Citoyenne, esperanto, monnaie locale (la Maillette), Artisans du monde, art de cartons récup, broderie, éco construction, Sortir du nucléaire, Enercoop, Reseau Taranis (projets énergétiques locaux), vélibus, AMAP, producteur de cidre, Incroyables comestibles... Magnifique ! Les conférences débats s'enchaînent accompagnées de gaufres et de crêpes etc.  

Près de 300 personnes pour ce joli Alternatiba porté au début par à peine plus de dix bénévoles. Une grande réussite, bravo à eux. Sans compter le cadre magnifique où l'on se trouve : une petite avancée dans la mer, surplombant le port en crique de Saint-Briac-sur-Mer et ses côtes découpées.     Jour 78 - 21 août - Erquy / Saint-Brieuc Aujourd'hui, c'est une journée chargée en perspective car deux villages Alternatiba nous attendent : le midi à Erquy et le soir à Saint-Brieuc.  

Nous arrivons à Erquy, accompagnés d'un joli cortège de 85 personnes, notamment 20 enfants, qui se sont entraînés pour accompagner le Tour ! Le site est magnifique : le village fait face à la mer, surplombant la plage. Nous n'avons qu'un seul regret, c'est de ne pas avoir le temps de se baigner.

Mais le village vaut le détour. On y rencontre un collectif de paysans locaux qui proposent un système de vente en ligne collectif (www.labineepaysanne.com), un atelier de couture, mais aussi la possibilité de se faire masser ou encore une session de Tai chi. Le bien être fait aussi partie des alternatives ! Cet après-midi, objectif Saint-Brieuc. Thomas nous accompagne. Il nous annonce deux côtes avant de faire la pause. On en compte cinq et pour la dernière tout le monde a dû mettre pied à terre. Il faut dire que Thomas revient d'un tour du monde à vélo... Le vélorution s'élance et entonne à pleins poumons le slogan du Tour : "Changeons le système, pas le climat !", sur un air créé lors de la vélorution de Rennes. Va-t-il perdurer sur toute la Bretagne ? On l'espère.  

Nous arrivons aux halles de Saint-Brieuc, accueillis par plus de 300 personnes. Là encore un joli village des alternatives : AMAP, Association végétarienne, projet de monnaie locale, atelier vélo, Enercoop... Il faut noter que près de la moitié des halles étaient occupées par les enfants et de très beaux jeux en bois. Le repas est préparé par la Disco soupe. Ils récupèrent les invendus après des magasins et les préparent en direct avec l'aide des passants motivés. Résultat de la collecte d'aujourd'hui : une salade de fruits tout en couleur !  

La conférence sous les halles profite aussi aux personnes attablées aux cafés en face. Elle est également animée par les ballons reçus par les enfants jouant à côté. Le soir, Pascale nous fait goûter un excellent Kouign-amann arrosé de cidre pour recharger les batteries.     Jour 79 - 22 août - Guingamp / Vieux-Marché Ce matin encore nous affrontons les faux plats montants bretons. Nous avons une autre notion du faux plat... Un effort largement rattrapé par le bel accueil qui nous attend à Guingamp. Le repas a été préparé par Camille qui propose de la vente ambulante locale et de qualité sur les marchés (La fournée sauvage). Ce midi nous avons droit à un repas totalement végétarien digne d'un restaurant gastronomique : lasagnes faites de pâtes fraîches. La farine est moulue localement. Le tout parsemé de fleurs colorées et comestibles... Pour chaque ingrédient, Camille a préparé de petits écriteaux précisant la provenance. Succulent tout en valorisant les producteurs locaux.

Cet arrêt midi est aussi l'occasion de rencontrer le Maire de Guingamp (à droite sur la photo ci-dessus), à qui nous remettons le pacte pour la Transition, et le collectif Douar Didoull ("Pas de trou" en breton) qui bataille contre un projet de relance de l'exploitation minière à Loc Envel (tungstène et argent principalement). L'après-midi, l'effet des lasagnes et leurs bons sucres lents se font sentir. Bien requinqués nous avançons rapidement. Les vélos qui nous accompagnent tirent un peu la langue. Nous les retrouvons bien sûr pour la vélorution.  

Celle-ci se fera à travers champs et accompagnée d'un carriole à cheval. Nous arrivons au Vieux-Marché, accueillis par près de 200 personnes dans cette commune de 1340 habitants, pour une photo collective devant la statue d'Angela Duval, poétesse, militante de la langue bretonne et originaire de Vieux-Marché. Son souvenir est encore très vivace chez les habitants.  

Le village des alternatives est multiple : auto-construction d'éolienne ou de vélo générateur, collectif artistique de soutien à l'agriculture paysanne (Pig mascarade), un artisan qui montre sa nouvelle activité d'isolation végétale des bâtiments etc... Nous sommes chaleureusement accueillis par le maire de Vieux-Marché et la moitié du conseil municipal à qui nous remettons le pacte de transition. Le repas est pris chez Abdel, qui nous ouvre son restaurant L'incognito en avant-première, la date d'ouverture étant prévue le lendemain de l'arrivée du Tour. Cela permettra de dynamiser encore plus une commune déjà très vivante tout en promouvant un approvisionnement en produits locaux.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le jugement consacre la liberté d’informer
Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une société démocratique ni proportionnée à l’objectif poursuivi ». Le jugement, très sévère pour le parquet de Paris, consacre aussi la protection des sources.
par Edwy Plenel
Journal — Exécutif
À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession
La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Journal
Face à la première ministre, LFI et le RN divergent sur la stratégie
Les deux forces d'opposition ont fait vivre une séance mouvementée à Élisabeth Borne qui prononçait, mercredi 6 juillet, son discours de politique générale. La gauche a déposé une motion de censure. La droite et l’extrême droite ont annoncé qu’elles ne la voteront pas.
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — Santé
Au ministère de la santé, un urgentiste qui rêvait de politique
La nomination de François Braun au chevet d’un système de santé aux multiples défaillances est plus qu’un symbole. Ce médecin de terrain, formé dans les déserts médicaux, est aguerri aux crises sanitaires. Mais il laisse, à Metz, un service d’urgences en grandes difficultés.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre
Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl